Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Daniel Salzmann, président de la Fondation Pierre Arnaud, n'a pas réussi à sauver le centre d'expositions (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

En sursis, la Fondation Pierre Arnaud à Lens (VS) va cesser son activité le 21 mai, faute d'avoir trouvé des solutions de financement. La fermeture interviendra en même temps que la fin de l'exposition "L'art aborigène - Territoire du rêve".

"L'objectif d'arriver à atteindre l'équilibre pour l'exploitation n'a malheureusement pas pu être atteint", a déploré mercredi la fondation, dont les locaux se situent non loin de la station de Crans-Montana. Le constat "a conduit à la décision des fondateurs et mécènes de cesser leur soutien après l'exposition en cours".

Ce dénouement met un terme à plusieurs mois d'incertitude quant à l'avenir de la Fondation Arnaud. A fin avril dernier, elle avait annoncé ne plus devoir suspendre son activité, non sans décider le licenciement de neuf collaborateurs sur 27. A l'époque, il était question d'un déficit prévisionnel de plus de 800'000 francs en 2017.

Le bâtiment restera. Le Conseil de fondation et les fondateurs vont essayer de trouver des solutions de reprises, publiques ou privées, pour que le centre d'art puisse continuer d'exister.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS