Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Yanis Varoufakis avait présenté les contours du parti DiEM 25 voici une année à Berlin (archives)

KEYSTONE/EPA DPA/BERND VON JUTRCZENKA

(sda-ats)

L'ex-ministre grec des finances Yanis Varoufakis a lancé jeudi la campagne de financement de son futur parti, prônant "le retour du Printemps grec". Mais cette annonce a eu le don d'énerver le commissaire européen aux affaires économiques Pierre Moscovici.

"On ne fait pas l'Europe tout seul dans sa cuisine", a déclaré ce dernier au sujet de l'ancien ministre grec. M. Moscovici s'est exprimé de la sorte lors d'une rencontre avec le public dans une librairie à Athènes. Il a "promis" d'écrire sa version des turbulences euro-grecques de 2015, relevant qu'elle "ne sera pas la même" que celle de M. Varoufakis dans son ouvrage "Conversations entre adultes". "Ce sont des contes pour enfants", a jugé le Français.

"Le moment est venu de lancer DiEM25 en Grèce. Allez-vous nous rejoindre ?", avait quelques heures plus tôt annoncé sur Twitter M. Varoufakis. Son parti, qui sera inauguré le 26 mars, s'inscrit dans le mouvement européen DiEM25 que l'ex-ministre avait lancé en 2016. Il se veut "une force politique pour faire revenir l'esprit du Printemps grec".

Après sa confrontation tendue avec les créanciers de la Grèce (Union européenne et Fonds monétaire international) en tant que ministre des finances entre janvier et juillet 2015 dans le cadre du premier gouvernement Tsipras, Yanis Varoufakis avait alors créé DiEM25 comme un mouvement européen transnational et radical pour lutter contre "l'establishment" qui gouverne l'Europe, selon ses propres termes.

L'acronyme DiEM 25 signifie "mouvement pour la démocratie en Europe (à l'horizon) 2025". L'ex-ministre prône en réalité "un New Deal européen" et "une alternative pour la Grèce".

De Naomi Klein à Brian Eno

Le communiqué publié par M. Varoufakis appelle les Grecs à soutenir son parti financièrement car "à l'opposé de nos rivaux de 'l'establishemen', DiEM25 rejette tout financement provenant des entreprises et institutions. Nous sommes redevables auprès de vous et aux principes et idéaux que nous partageons", conclut cet appel lancé sur Internet. Le communiqué cite la journaliste canadienne Naomi Klein, l'intellectuel américain Noam Chomsky et le musicien anglais Brian Eno parmi les personnalités soutenant son parti.

Des élections législatives sont prévus en Grèce en septembre 2019.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS