Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fabienne Despot va remettre son mandat de présidente de l'UDC Vaud le 7 janvier. Elle l'a annoncé lundi soir à Chavornay (VD) devant le congrès de l'UDC réuni au lendemain des élections fédérales.

Prenant la parole au début du congrès, la présidente de l'UDC Vaud a reconnu un résultat "un peu mitigé" du parti vaudois lors du scrutin fédéral. Parmi les raisons mentionnées à ce score, elle a noté "les éléments de cet été" qui ont conduit à "un manque de confiance de notre électorat."

Pour mémoire, l'UDC Vaud s'est déchirée cet été sur la place publique après la révélation d'un enregistrement réalisé par Fabienne Despot à l'insu de ses collègues. La crise née de cette manoeuvre a été mise sous l'éteignoir lors d'un congrès à Noville dans la perspective des élections fédérales du 18 octobre.

La "tempête médiatique" a ainsi été calmée, mais des problèmes restent au sein du comité central. Les quatre sièges sauvés par l'UDC au Conseil national sont "un soulagement", a affirmé Fabienne Despot qui ne se voit cependant pas entreprendre le travail de reconstruction du parti.

"En totale confiance, je remettrai mon mandat de présidente à la fin de l'année, plus précisément le 7 janvier", a conclu Fabienne Despot. Le congrès de Chavornay doit être consacré en priorité à la stratégie de l'UDC pour le second tour au Conseil des Etats et au rapport avec le PLR. Le candidat libéral-radical Olivier Français est arrivé pour en discuter.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS