Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - L'aide individuelle au logement ne sera pas étendue à l'ensemble du canton de Vaud. Les députés ont refusé une motion socialiste demandant que cette mesure soit appliquée à toutes les communes, de manière contraignante le cas échéant.
Après de très longs débats, la motion a été classée par 72 voix contre 57 et 4 abstentions au vote nominal. Pour la gauche, l'aide individuelle au logement doit être mise en vigueur sur tout le territoire cantonal et pas seulement dans certaines communes.
Pour la droite, une telle ingérence du canton dans la vie des communes est inacceptable. De nombreux députés ont affirmé que les communes ne sont pas inactives sur ce sujet, contrairement aux accusations de la gauche.
L'écologiste Alessandra Silauri a souligné la situation "exceptionnelle" que vit le canton, autant à cause du taux de vacance extrêmement bas que pour le niveau des loyers très élevé. Dans ce contexte, "l'Etat doit agir", a-t-elle relevé.
Jean-Michel Dolivo (A gauche toute !) a critiqué "l'immobilisme" du canton en matière de politique du logement, qui est entre les mains de la droite depuis des années. Le conseiller d'Etat Jean-Claude Mermoud a rétorqué en remarquant que le canton venait d'absorber 40'000 nouveaux habitants en trois ans.
Malgré ses efforts, le canton connaît "une situation totalement insatisfaisante" en matière de logement, a reconnu le chef du Département de l'économie. Le canton lutte toutefois pour inverser la tendance et favoriser la construction de logements, aussi à loyers modérés, selon le ministre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS