Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Vaud: le Conseil d'Etat "clarifie" les relations Broulis-Ferring

Le conseiller d'Etat vaudois Pascal Broulis (archives).

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Le Conseil d'Etat vaudois clarifie jeudi les déclarations de Pascal Broulis à propos de ses relations avec l'entreprise pharmaceutique Ferring présidée par Frederik Paulsen. Il affirme que les compétences de l'administration des impôts ont été "pleinement respectées."

Dans un communiqué, le gouvernement tient à "dissiper des malentendus" et à "clarifier" des points soulevés publiquement par le conseiller d'Etat Pascal Broulis à propos de Ferring-Paulsen. Il fait référence à des déclarations du ministre des finances prononcées au Grand Conseil les 11 septembre.

Dossier personnel

Lorsque Pascal Broulis a dit "n'avoir jamais été en contact avec son dossier fiscal", il parlait du dossier fiscal du multimilliardaire Frederik Paulsen. Une note de l'Administration cantonale des impôts (ACI) le confirme, écrit le Conseil d'Etat.

Quant à l'autre volet de l'affaire, à savoir l'exonération fiscale dont a bénéficié l'entreprise basée à Saint-Prex (VD), le gouvernement dit avoir mené des investigations. Sur cette base, il affirme que "les règles de compétences relatives aux exonérations fiscales des entreprises ont été effectivement respectées".

Rien à ajouter

Pascal Broulis a précisé à Keystone-ATS qu'il n'avait rien à ajouter à la communication du Conseil d'Etat. Mardi, 24 heures s'interrogeait notamment sur les informations reçues par le ministre des finances sur le dossier Ferring en relevant "l'imprécision" des propos de ce dernier.

Pour mémoire, les modalités de l'installation privée en 2003 de Frederik Paulsen dans le canton de Vaud ont été réglées en 2002. Le Département des finances était alors dirigé par Charles Favre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.