Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse devrait mettre rapidement sur pied une ligne téléphonique d'urgence à la disposition des citoyens et des parents de jeunes en voie de radicalisation. Par 11 voix contre 10, la commission de la politique de sécurité du National propose de transmettre une motion en ce sens au Conseil fédéral.

La commission a réagi ainsi aux récents attentats survenus à Paris, a-t-elle indiqué mardi. Dans de nombreux pays européens, comme la France ou la Belgique, des services téléphoniques sont à disposition des proches de jeunes qui risquent de tomber dans l'islamisme radical ou prévoient d'aller combattre pour le djihad.

Pour la commission, une ligne téléphonique d'urgence nationale ou coordonnée au niveau national serait une mesure importante afin de détecter précocement les radicalisations. Les autorités fédérales réfléchissent, elles aussi, à une telle mesure.

La commission n'envisage pas d'autres interventions pour l'heure. Pour elle, la loi sur le renseignement, avec son arsenal d'écoutes téléphoniques et d'autres moyens de surveillance, prend suffisamment en compte le risque d'attentats ou autres actions de ce type.

Le but est désormais que ce texte entre en vigueur le plus rapidement possible. Le Conseil national devrait se prononcer lors de la session de mars.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS