Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La population doit être mieux protégée contre les dangers des solariums ou des pointeurs laser. Le Conseil fédéral a chargé mercredi le Département de l'intérieur d'élaborer d'ici l'été 2013 un loi sur la protection de la santé publique contre le son et les rayonnements non ionisants (RNI).

Le texte doit combler les vides juridiques. Il se concentrera sur les appareils ou applications pouvant menacer la santé mais pas ou que partiellement couverts par les réglementations actuelles, comme les pointeurs laser, les RNI puissants employés dans les solariums ou les appareils utilisés à des fins cosmétiques.

En cas de menace pour la santé, il devrait être possible soit d'interdire ou de limiter les produits et les utilisations, soit de les soumettre à autorisation. Le nouveau cadre légal devrait aussi permettre de mieux suivre l'évolution de ces nouvelles technologies et d'améliorer la prévention.

Les RNI comprennent le rayonnement optique (rayons ultraviolets, lumière visible, rayons infrarouges) et les champs électromagnétiques (CEM). Le son, y compris les domaines non audibles (ultrasons et infrasons), présente la même problématique. Depuis les années 1990, ces nouvelles technologies se sont largement répandues.

ATS