Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jerusalem - Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a barré la route jeudi aux plus extrémistes au sein de son parti, le Likoud. Il a obtenu une écrasante majorité lors d'un vote "technique" au comité central, qu'il considérait comme un vote de confiance.
Selon le dépouillement définitif des urnes, pas moins de 77% des 2525 membres du comité central ont décidé d'amender la charte de la grande formation de droite de Benjamin Netanyahu. Ils ont ainsi permis de reporter des élections internes aux postes clefs du parti à fin 2011, et non en mai de cette année, comme prévu.
Pour imposer son point de vue, le premier ministre devait rallier les deux-tiers des suffrages exprimés. Grâce à sa victoire sur cette question apparemment "technique", Benjamin Netanyahu s'est en fait pour l'heure épargné une confrontation. Celle-ci aurait inéluctablement abouti à la montée en force du courant ultranationaliste pro-colonisation au sein du Likoud.
Cette mouvance est incarnée par Moshé Feiglin et par les ministres et députés "durs" de son parti. Ils le soupçonnent de vouloir faire des concessions aux Palestiniens sous la pression du président américain Barack Obama.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS