Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vienne vient d'être classée ville la plus agréable où vivre par The Economist.

CCO

(sda-ats)

Vienne est passée devant Melbourne dans un classement des villes les plus agréables à vivre. Pour la première fois, une ville européenne s'empare de la tête de ce classement.

La capitale autrichienne met fin à un règne de sept ans de la ville du sud de l'Australie. Ce classement annuel est réalisé par "Economist Intelligence Unit", la cellule de recherche et d'analyse affiliée à l'hebdomadaire anglais The Economist.

Chaque année, 140 agglomérations sont évaluées sur une échelle de 100 points selon une série d'indicateurs, niveau de vie, criminalité, réseaux de transports, accès à l'éducation et à la médecine ou bien stabilité économique et politique.

Vienne a obtenu un score "presque parfait" de 99,1 points, devant Melbourne second avec 98,4. Osaka, au Japon, complète le podium.

L'Australie et le Canada dominent le Top 10, avec trois villes chacun. L'Australie compte en effet en plus de Melbourne Sydney (5e) et Adélaïde (10e), le Canada place Calgary (4e), Vancouver (6e) et Toronto (7e ex aequo).

"Les villes qui ont obtenu le meilleur score sont plutôt des villes de taille moyenne dans des pays développés," indiquent les chercheurs dans l'étude.

Ils notent que plusieurs villes du Top 10 ont une faible densité de population, ce qui favorise "une large gamme d'activités de loisirs en évitant un niveau de criminalité élevé ou des infrastructures surchargées."

Les chercheurs soulignent que l'Australie et le Canada ont respectivement une densité de population de 3,2 et 4 habitants par kilomètre carré, alors que la moyenne mondiale est à 58.

Le Japon, avec Osaka et Tokyo (7e ex aequo) dans le Top 10, est le contre-exemple flagrant de cette observation avec une densité de population de 347 habitants au kilomètre carré, pour autant ces deux villes sont reconnues pour la qualité de leurs réseaux de transports et de leur niveau de vie.

Top 10: deux villes européennes

Copenhague, 9e, est l'unique autre ville européenne dans le Top 10. Les chercheurs indiquent que les places financières que sont Paris (19e), Londres (48e) et New York (57e), sont "victimes de leur succès" avec une insécurité plus forte et des infrastructures parfois saturées, ce qui limite leur attrait.

En bas du classement, les cinq villes les moins accueillantes sont Damas, dernière, suivie de Dhaka, Lagos, Karashi et Port Moresby en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

L'étude met aussi en avant les villes qui ont vu leurs scores progresser. Abidjan, Belgrade et Téhéran ont connu les progrès les plus significatifs en terme de niveau de vie sur les cinq dernières années, avec des notes s'appréciant de plus de 5%.

Kiev, en Ukraine, est la ville qui a le plus reculé dans le classement ces cinq dernières années à cause du contexte politique violent, de la guerre civile et de la perte de la Crimée au profit de la Russie.

La ville de San Juan, à Porto Rico, dévastée par une ouragan l'an dernier, de même que Damas et Caracas, ont également significativement chuté sur la période.

Dans une autre étude publiée en mars 2018, le cabinet Mercer avait également placé Vienne en tête de son classement des villes offrant la meilleure qualité de vie dans le monde, ce pour la neuvième année consécutive. Elle met aussi en avant "la sécurité qu'elle procure à ses habitants" mais aussi "l'efficacité de ses transports en commun et la diversité de ses structures culturelles et récréatives."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS