Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vingt chrétiens coptes égyptiens ont été enlevés ces derniers jours à Syrte (centre de la Libye), a-t-on appris samedi auprès d'une source proche du gouvernement reconnu par la communauté internationale. Ces rapts ont été attribués à des miliciens islamistes.

Treize d'entre eux ont été enlevés samedi et sept autres dans les jours précédents, a précisé cette source, mettant en cause la milice islamiste Ansar Asharia, classée organisation terroriste par l'ONU.

Les circonstances dans lesquelles ces 20 personnes ont été kidnappées n'étaient pas claires dans l'immédiat, ni leur identité mais la même source a assuré qu'il s'agissait de coptes, une minorité chrétienne qui constitue 10 % de la population de l'Egypte voisine.

Famille assassinée

La Libye, où travaillent des dizaines de milliers d'Egyptiens notamment dans les secteurs de la construction et de l'artisanat, a déjà été le théâtre d'enlèvements et d'assassinats de coptes ainsi que d'autres étrangers de confession chrétienne.

Un médecin égyptien et son épouse, tous deux coptes, ont notamment été assassinés à Syrte le 23 décembre. Leur fille de 13 ans, enlevée par les assaillants, avait été retrouvée morte deux jours plus tard.

Sous le contrôle de terroristes

La ville côtière Syrte, située à 500 km à l'est de Tripoli, est sous le contrôle de groupes armés, principalement la milice islamiste Ansar Asharia mais aussi la coalition Fajr Libya, qui regroupe notamment des milices islamistes.

L'ONU a classé en novembre Ansar Asharia à Benghazi et Derna (Est) comme organisations terroristes en raison de leurs liens avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS