Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Le Tribunal fédéral (TF) a annulé la condamnation à trois ans et demi de réclusion du principal protagoniste majeur de l'affaire des viols de Schmitten. Il juge que la thèse du viol n'a pas été suffisamment étayée par la justice fribourgeoise.
Le TF, révèle mercredi le quotidien fribourgeois "La Liberté", a accepté le recours de ce jeune homme de 23 ans, domicilié aujourd'hui en Turquie. Il a toujours contesté avoir violé celle qui était alors sa petite amie attitrée.
Selon sa version, la victime avait été d'accord d'entretenir des relations sexuelles en groupe avec lui et ses amis. C'est le père de la jeune fille qui l'avait dénoncé après avoir pris connaissance d'un forum sur internet où sa fille racontait à un ami avoir eu des relations sexuelles avec plusieurs hommes.
Plainte pour volDans son arrêt, le TF met en exergue le comportement de la victime, peu après les faits. Il relève que la jeune femme s'est douchée, puis qu'elle est encore retournée sur les lieux pour reprendre un iPod qu'elle avait oublié. Ne l'ayant pas retrouvé, elle avait déposé plainte pour vol à la police, sans mentionner les viols.
Si la justice fribourgeoise avait estimé qu'un tel comportement était normal après un traumatisme, le TF émet des doutes. Il considère que les juges cantonaux n'ont pas suffisamment étayé la thèse du viol, qui implique que la volonté de la victime soit brisée par des menaces, de la violence ou des pressions psychologiques.
Dans l'affaire dite des viols de Schmitten, quatre mineurs ont été condamnés par la Chambres pénale des mineurs en mars 2009. Une année auparavant quatre adultes, dont le recourant, qui était l'ex-petit ami de la victime, avaient été jugés par le Tribunal d'arrondissement de la Singine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS