Match particulier sur fond de retrouvailles ce vendredi à la Fontenette (19h30), où Etoile Carouge aura le privilège de recevoir les Young Boys au 1er tour de la Coupe de Suisse.

Une perspective qui enchante Matias Vitkieviez, l'attaquant stellien qui a porté les couleurs d'YB.

Vitkieviez espère en outre croiser la route de son "pote", Jean-Pierre Nsame, avec lequel il a évolué à Servette. "C'est un ami proche mais, avec l'enchaînement des matches pour les Bernois, je ne sais pas s'il jouera", regrette le Carougeois. "On s'est déjà taquiné avec Jean-Pierre, poursuit-il. Notamment en début de semaine, après son doublé contre Saint-Gall. Je lui ai dit: 'Oh, tranquille mec, arrête un peu et ne marque pas contre nous.'"

Les deux anciens compères de l'attaque servettienne s'en tiendront là, sans aller plus loin. Ni pari, ni enjeu supplémentaire. Ce qui vaut probablement mieux pour Matias Vitkieviez, tant son Etoile Carouge n'a sur le papier aucune chance face au double champion de Suisse. Sauf que sont également convoqués, comme toujours en pareille occasion, ces lieux communs qui confèrent à cette compétition sa particularité.

"Frustrés"

"Nous, contrairement aux Young Boys, n'avons pas de pression et il serait normal que nous soyons éliminés, lâche le Stellien. En Coupe, avec cette magie, tout est possible", espère celui qui a porté une fois le maillot de l'équipe de Suisse. Et qui sait sans doute que ces Bernois ayant dû s'arracher samedi dernier à St-Gall (3-2) ont dans leur agenda un rendez-vous imminent autrement plus important: le barrage de la Ligue des champions contre Etoile Rouge Belgrade (mercredi).

Le hic est que Carouge connaît un début de saison compliqué, pour son retour en Promotion League. "Nous avons une belle équipe mais nous sommes actuellement tous frustrés, explique Vitkieviez. Sur le plan comptable (ndlr: 2 points en 3 matches), ce n'est pas super bien. Mais, ce qui est rassurant, est que nous sommes bons dans le jeu. Il nous manque la finition car nous avons dix occasions par rencontre et que nous marquons peu, comme ce week-end face à Münsingen (1-1)."

De la Fontenette au professionnalisme

La formation de Jean-Michel Aeby, qui s'est renforcée cet été avec Geoffrey Tréand, n'aura absolument aucun droit à l'erreur vendredi. "C'est clair que nous n'aurons pas dix occasions de but contre YB, convient Vitkieviez. Il nous faudra être efficaces et réalistes, avec un côté 'tueurs' dans la zone de vérité."

Dans ce type d'affrontements déséquilibrés, l'expérience de ceux qui ont touché le haut niveau est essentielle. Ainsi Vitkieviez, mais aussi Tréand ou encore le défenseur Sally Sarr, s'efforcent d'encadrer leurs coéquipiers. "Nous essayons de parler aux plus jeunes, de leur dire de rester calmes et de profiter de ce qui est une chance dans leur carrière pour montrer leurs qualités." Pour, pourquoi pas, suivre les traces de Vitkieviez et Tréand lesquels avaient eux aussi commencé à la Fontenette avant de pouvoir intégrer le football professionnel.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.