Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Esteban Chavès (Orica) a remporté à Caminito del Rey la 2e étape de la Vuelta. Le Colombien a devancé Tom Dumoulin (PB) et s'est emparé du maillot de leader, alors que Nibali a été exclu de la course.

La journée a été marquée par une chute massive et une première explication entre ténors. L'équipe suisse IAM a été très malchanceuse, en perdant deux hommes sur chute.

Un coup de tonnerre s'est produit en soirée, avec l'exclusion de la course signifiée à Vincenzo Nibali. L'Italien a vécu une journée noire. Pris dans la chute massive avec aussi notamment Peter Sagan (Slq) et Nacer Bouhanni (Fr) à 30 km de l'arrivée, le vainqueur du Tour de France 2014 a perdu le contact avec le peloton, avant de parvenir à rentrer. Le champion d'Italie a ensuite laissé beaucoup d'énergie dans sa course-poursuite derrière le peloton et il a calé dans l'ascension finale.

En soirée toutefois, le jury a décidé de l'exclure de la course, car le coureur s'est longuement accroché à sa voiture pour revenir. Les images de la TV n'ont laissé aucune incertitude sur le fait que Nibali a triché.

Chaves s'est détaché dans l'ascension finale, une côte de 3e catégorie, avec trois autres coureurs dont son compatriote Nairo Quintana, qui a fini par céder en fin d'ascension. Chaves s'est ensuite montré le plus malin et le plus fort dans un ultime kilomètre aux airs de poker menteur. Et il a devancé à l'arrivée le Néerlandais Tom Dumoulin et l'Irlandais Nicolas Roche.

"C'est ma première victoire dans une grande course de trois semaines, avec en outre le maillot de leader, c'est incroyable", s'est réjoui Chaves au micro de la télévision publique espagnole TVE. "Nous allons tout donner pour conserver (ce maillot) le plus longtemps possible", a ajouté le vainqueur du Tour de l'Avenir 2011.

Après une 1re étape neutralisée samedi pour cause de tracé trop dangereux, Chaves est le premier vrai leader de cette Vuelta, n'en déplaise à son éphémère prédécesseur Peter Velits (BMC). Grâce aux bonifications, le petit grimpeur colombien (25 ans) compte en outre au moins une trentaine de secondes d'avance sur les principaux favoris.

Le premier d'entre eux, Joaquim Rodriguez, est arrivé 5e de l'étape à 26'', dans le même temps que Quintana (6e). Christopher Froome, pas à son aise dans cette ascension raide et explosive, a pris la 7e place à 30'', juste devant Alejandro Valverde (8e) à 31''.

L'équipe suisse IAM a payé un lourd tribut à la malchance. Deux de ses coureurs ont abandonné sur chute, à savoir l'Italien Matteo Pelucchi et l'Australien David Tanner. Ce dernier a été sérieusement blessé (fracture du bassin) lors de l'énorme chute survenue à une trentaine de kilomètres de l'arrivée, dans laquelle une cinquantaine de coureurs ont été pris. Pelucchi avait pour sa part chuté en début d'étape.

Lundi, la 3e étape conduira les coureurs de Mijas à Malaga sur 158,4 km, un parcours a priori favorable aux sprinters.

ATS