Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme attendu, Fabio Aru a remporté le Tour d'Espagne. L'Italien n'a pas été mis en danger dimanche lors de la 21e et ultime étape, remportée au sprint à Madrid par l'Allemand John Degenkolb.

Fabio Aru (Astana) avait pris le pouvoir samedi à Cercedilla, où il était parvenu à déboulonner l'ancien leader néerlandais Tom Dumoulin. Un coup de force qui a permis au Sarde de s'offrir le premier Grand Tour de sa carrière.

Au classement général final, Fabio Aru a devancé l'Espagnol Joaquim Rodriguez (à 1'17) et le Polonais Rafal Majka (à 1'29).

Dimanche à Madrid, tout s'est joué au sprint pour le baisser de rideau de cette 70e Vuelta. Et à ce petit jeu, c'est le favori John Degenkolb qui s'est imposé. Déjà neuf fois vainqueur sur la Vuelta, mais pas une seule fois cette année, l'Allemand a comblé cette lacune en devançant le Néerlandais Danny Van Poppel. Sa victoire fait aussi figure de lot de consolation pour la formation Giant, privée de la victoire finale (avec Tom Dumoulin) mais sacrée sur cette ultime étape.

ATS