Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington a déroulé mercredi le tapis rouge pour la Birmane Aung San Suu Kyi en lui remettant la prestigieuse médaille d'or du Congrès, avant une rencontre avec le président Barack Obama. L'administration américaine a également levé les sanctions contre le président birman.

Signe des honneurs auxquels l'icône de la démocratie birmane a eu droit, le président Obama l'a reçue en fin de journée dans le Bureau ovale de la Maison Blanche.

Selon un compte-rendu de leur rencontre diffusé par la présidence, Barack Obama lui a fait part de son "admiration pour son courage". Il a réaffirmé le soutien américain aux efforts de Mme Suu Kyi et du président birman Thein Sein "pour promouvoir des réformes politiques et économiques" dans le pays.

Médaille d'or

Plus tôt dans l'après-midi, Aung San Suu Kyi avait reçu au Congrès la plus prestigieuse distinction civile aux Etats-Unis, une médaille d'or que l'institution lui avait décernée en 2008 lorsqu'elle était en résidence surveillée dans sa maison de Rangoun.

Devant 500 dignitaires américains et des Birmans en costume traditionnel, la "Dame de Rangoun", qui a passé 15 années privée de liberté, a confié vivre "l'un des jours les plus émouvants" de son existence.

La lauréate 1991 du prix Nobel de la paix est en Occident une icône de la lutte non violente pour la démocratisation, un processus encore inimaginable il y a deux ans en Birmanie.

La junte militaire, qui a tenu ce pays d'Asie du sud-est pendant un demi-siècle, a cédé la place en mars 2011 à un régime civil d'anciens généraux réformateurs. Le processus s'est déroulé sans effusion de sang et la Birmanie a changé de visage, notamment grâce à la libération de centaines de dissidents, la levée de la résidence surveillée de Mme Suu Kyi fin 2010 et son élection à la députation en avril dernier.

Tournée

Aung San Suu Kyi est à Washington pour un voyage de trois semaines à travers les Etats-Unis, où, comme en Europe en juin, elle reçoit un accueil aussi prestigieux que chaleureux.

Cette tournée américaine coïncide avec la venue du président Thein Sein, attendu la semaine prochaine à l'assemblée générale de l'ONU, pour la première fois en tant que chef de l'Etat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS