Les Etats-Unis ont rejeté samedi les critiques sur leur repli national, n'hésitant pas à s'en prendre directement au président allemand. Ils ont affirmé que l'Occident était "en train de gagner" face à la Chine et la Russie.

Sans prendre de gants, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a répliqué lors de la conférence sur la sécurité de Munich à des propos la veille du chef de l'Etat allemand Frank-Walter Steinmeier, lors de ce même forum, qui avait critiqué le repli national et l'égoïsme propagés à ses yeux par le gouvernement de Donald Trump.

Ces critiques, et d'autres du même type entendues ces dernières années, "ne reflètent pas du tout la réalité", a déclaré M. Pompeo. "J'ai le plaisir de vous annoncer que l'idée selon laquelle l'alliance transatlantique serait morte est grandement exagérée", a-t-il ironisé.

Le chef de l'Etat allemand, qui ne dispose pas de pouvoir exécutif, mais dont la voix porte en Allemagne, avait regretté que "notre principal allié, les Etats-Unis, refusent sous le gouvernement actuel l'idée même d'une communauté internationale".

"Nous sommes en train de gagner"

"Les pays sont invités à placer leur propre intérêt au-dessus de ceux de tous les autres, 'Great again' même aux dépens des voisins et des partenaires", avait-il raillé à propos du slogan électoral du président américain Donald Trump "Make America Great Again" (rendre sa grandeur à l'Amérique, en français).

Le ministre américain des affaires étrangères lui a répondu du tac au tac. Il a fait valoir que son pays avait contribué au renforcement de l'OTAN sur son flanc oriental, près de la frontière avec la Russie, ou encore avait conduit l'effort pour mettre fin au "califat" auto-proclamé de l'EI en Syrie.

"Est-ce que c'est cela les Etats-Unis qui 'rejettent la communauté internationale'?", a-t-il demandé. "L'Occident est en train de l'emporter", a-t-il clamé en réponse à ceux qui doutent de la cohésion du lien transatlantique. "Nous devrions avoir confiance dans l'alliance transatlantique. Nous sommes en train de gagner et nous le faisons ensemble", a ajouté M. Pompeo.

Mike Pompeo a encore jugé que "l'Occident a un meilleur avenir que les alternatives illibérales", dénonçant l'évolution de la Russie et de la Chine. Il a annoncé que les Etats-Unis allaient financer des projets énergétiques à hauteur d'un milliard de dollars dans des pays d'Europe centrale et de l'Est pour renforcer leur indépendance énergétique face à Moscou.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.