Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'heure du rachat sonnera mercredi à 20h (21h en Suisse) pour Stan Wawrinka (no 4) dans le Masters ATP de Londres.

Le Vaudois devra vaincre et convaincre face à David Ferrer (no 7). A côté de ses pompes lundi lors de son affrontement avec Rafael Nadal (no 5), critiqué par certains pour l'attitude pour le moins désinvolte dont il a témoigné en fin de partie lundi, il est conscient qu'il devra présenter un tout autre visage mercredi. "Je devrai jouer un bien meilleur tennis. Je devrai trouver mon meilleur niveau face à David", lâchait-il après sa déroute de lundi.

Il est difficile d'imaginer Stan Wawrinka, réputé pour ses qualités d'infatigable guerrier bien avant son avènement de l'Open d'Australie 2014, lâcher prise de la sorte une deuxième fois consécutive. "J'espère être capable de retrouver mes esprits avant mon deuxième match", soupirait d'ailleurs le champion de Roland-Garros, qui n'est pas venu à l'O2 Arena mardi, lui qui avait manifesté l'envie de se "changer les idées".

"Stan the Man" avait 48 heures devant lui pour retrouver une certaine sérénité. Et comme il le soulignait lui-même, rien n'est perdu. S'il parvient à se ressaisir - et il en est capable -, sa tâche ne sera pas insurmontable. Le Vaudois est certes mené 6-7 dans son face-à-face avec David Ferrer. Mais il reste sur trois succès devant l'Espagnol, face à qui il est capable de faire nettement la différence grâce à sa force de frappe supérieure. Deux de ces trois victoires ont été obtenues sur terre battue, la surface préférée de l'Ibère, et la troisième a eu pour cadre le Masters 2013.

Stan Wawrinka s'était alors imposé 6-7 6-4 6-1 dans l'O2 Arena, dans un match qu'il devait gagner pour conserver l'espoir de se hisser en demi-finale, deux jours après avoir subi la loi de... Rafael Nadal! Alors certes, il n'avait pas eu de quoi rougir de la défaite subie face à Rafa (7-6 7-6). Mais le revers subi lundi ne laissera pas de trace. Le Vaudois, qui a (presque) toujours su répondre présent dans les matches capitaux livrés au cours des deux dernières saisons, a les moyens de battre David Ferrer pour jouer sa qualification vendredi face à Andy Murray (no 2).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS