Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Geneva Open pourrait bien servir de déclic à Stan Wawrinka (ATP 25). Le double tenant du titre a dominé l'Américain Jared Donaldson (ATP 57) 6-3 6-4 en 68' pour filer en quarts.

"Je suis très, très satisfait. Surtout après avoir vécu tant de mois de galère après mes opérations" subies l'été dernier, a-t-il lâché à l'issue de cette rencontre. "Je me sentais bien sur ce court. C'était important d'être parfaitement concentré. Je devais jouer de manière simple, sans trop me poser de questions. Mais ce n'était qu'une victoire, et ça fait longtemps que je n'ai pas enchaîné deux matches en deux jours."

Le Vaudois, qui a eu droit à une haie d'honneur des ramasseurs de balles à son entrée sur le court à 21h15, a fêté mercredi sa quatrième victoire de l'année, 103 jours après la dernière obtenue en quart de finale à Sofia le 9 février face à Viktor Troicki. Il avait démarré sa saison en remportant trois de ses quatre premiers matches (un à Melbourne, deux dans la capitale bulgare) mais avait rapidement constaté que son genou gauche n'était pas prêt à enchaîner les efforts.

Contraint d'abandonner dès son entrée en lice à Marseille le 22 février, Stan Wawrinka n'est revenu aux affaires que le 13 mai sur la terre battue de Rome. Dix jours après une défaite sans appel (6-4 6-4) subie au Foro Italico devant Steve Johnson, il est apparu bien plus affûté pour sa tardive entrée en lice au Parc des Eaux-Vives. Jared Donaldson l'a très rapidement constaté.

Les nombreux fans de Stan Wawrinka encore présents furent donc vite rassurés. L'homme aux trois titres du Grand Chelem a lâché les chevaux d'entrée de jeu, bougeant à la perfection. Son manque de victoires et de confiance ne s'est pas ressenti sur le court. Et il a signé un premier break dès le sixième jeu en armant coup sur coup un revers puis un coup droit gagnants, lâchés tous les deux le long de la ligne.

Stan Wawrinka, qui n'a pas dû faire face à la moindre balle de break dans cette partie, s'est certes montré moins impressionnant dans la deuxième manche. Mais il a forcé la décision dès le septième jeu en s'emparant une deuxième fois du service adverse, grâce à un nouveau revers gagnant frappé le long de la ligne. Et il a conservé sans difficulté cet avantage, réussissant deux jeux blancs sur ses deux derniers jeux de service.

Le Vaudois devra confirmer ce regain de forme vendredi en quart de finale face au solide Marton Fucsovics (ATP 60). Il n'a encore jamais affronté le Hongrois de 26 ans, qui s'est montré convaincant depuis le début de la semaine avec des victoires obtenues aux dépens du 36e joueur mondial Albert Ramos-Viñolas mardi (6-1 6-2) puis du grand espoir américain Frances Tiafoe mercredi (7-6 6-4).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS