Navigation

Wawrinka atteint les demi-finales en mode diesel

Ce contenu a été publié le 20 août 2020 - 17:29
(Keystone-ATS)

Stan Wawrinka (ATP 17) a eu le nez creux en choisissant de renouer avec la compétition sur le circuit Challenger.

Le Vaudois s'en est sorti en trois sets pour la troisième fois en trois matches disputés à Prague, où il s'est tout de même hissé en demi-finale.

Tête de série no 1, Stan Wawrinka s'est imposé 2-6 6-0 6-1 en 1h19' devant l'Indien Sumit Nagal (ATP 127) en quart de finale sur la terre battue tchèque. Malgré son manque de rythme, il a su élever son niveau de jeu après la perte d'une première manche entamée de la pire des manières avec un break concédé dès le premier jeu.

Sumit Nagal, qui avait ravi un set à Roger Federer au 1er tour du dernier US Open avant de remporter le Challenger de Buenos Aires sur terre battue quelques semaines plus tard, lui a il est vrai rendu la politesse. L'Indien de 23 ans a connu un relâchement coupable après le gain du set initial, dont son adversaire a parfaitement profité.

Stan Wawrinka, qui a recommencé à jouer des points à l'entraînement au début du mois d'août seulement, s'est également montré bien plus patient à l'échange dès l'entame de la deuxième manche. Cette agressivité maîtrisée, conjuguée à la faiblesse de la deuxième balle de service adverse, lui a permis d'inverser aisément la tendance.

Fort d'un capital confiance à la hausse, le Vaudois semble à l'abri d'une mauvaise surprise en demi-finale. Il se frottera à un parfait inconnu, Michael Vrbensky (ATP 405), présent pour la première fois dans le dernier carré d'un Challenger. Mais il doit se méfier du Tchèque de 20 ans, qui n'aura rien à perdre devant son public.

Laaksonen éliminé

Tête de série no 7 du tableau, Henri Laaksonen (ATP 137) a en revanche connu l'élimination au stade des quarts de finale. Le Schaffhousois s'est incliné 7-6 (7/3) 6-4 devant le Russe Aslan Karatsev (ATP 253), qui défiera le Jurassien d'adoption Pierre-Hugues Herbert (ATP 71) dans l'autre demi-finale.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.