Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka jouera sa deuxième finale de l'année dimanche à Rotterdam.

Titré à Chennai pour son premier tournoi de la saison, le Vaudois s'est imposé 7-6 (7/3) 7-6 (9/7) en 1h38' face à Milos Raonic (ATP 6) samedi soir. Il défiera le tenant du titre Tomas Berdych (ATP 7) dimanche. Le vainqueur de l'Open d'Australie 2014 livrera son 16e duel avec le Tchèque, qui a fait très forte impression samedi en écrasant Gilles Simon (ATP 19) 6-2 6-1 en 58'.

Tomas Berdych est cependant l'une des victimes préférées de Stan Wawrinka, qui parvient à faire "déjouer" le Tchèque lorsqu'il alterne coups slicés et attaques surpuissantes. Le Vaudois mène 10-5 dans leur face-à-face et reste même sur cinq succès face au résident monégasque, dont quatre obtenus sur dur. Il l'avait notamment écrasé 6-1 6-1 dans le cadre du dernier Masters de Londres.

Cette finale sera la 18e au total pour Stan Wawrinka, qui partira en quête d'un neuvième trophée ATP. Le Vaudois aura l'occasion de réussir une grande "première", lui qui n'a pas glané le moindre titre en indoor. Il n'a d'ailleurs disputé jusqu'ici qu'une seule finale en salle, à l'automne 2007 à Vienne où il avait subi la loi de Novak Djokovic. Tomas Berdych a quant à lui décroché cinq de ses dix titres en indoor, dont les quatre plus récents...

Stan Wawrinka abordera cette finale en totale confiance, après avoir fêté son quatrième succès en quatre affrontements avec Milos Raonic. Symbole de l'emprise qu'il exerce sur le Canadien, il a remporté les cinq tie-breaks livrés jusqu'ici par les deux hommes. Auteur de 15 aces samedi, Milos Raonic a pourtant bénéficié d'une balle d'égalisation à un set partout sur son engagement, à 6/4 dans le second tie-break.

Supérieur à l'échange, Stan Wawrinka l'effaçait en poussant le Canadien à la faute sur une volée de coup droit. Il manquait une première balle de match à la relance à 7/6, mais signait le "mini break" décisif dans la foulée grâce à un retour de coup droit slicé incisif qui poussait là encore Milos Raonic à la faute. Le Vaudois ne tremblait alors pas, armant une bonne première balle avant de conclure sur un coup droit gagnant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS