Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka (no 4) a manqué son affaire pour son entrée en lice dans le Masters ATP de Londres.

Trop impatient à l'échange, le Vaudois s'est incliné 6-3 6-2 en 1h23' face à Rafael Nadal (no 5) dans le deuxième match du groupe Ilie Nastase. Il n'aura donc pas le droit à l'erreur mercredi face à David Ferrer (no 7) dans le duel des battus de la première journée de cette poule.

Le demi-finaliste des éditions 2013 et 2014 avait signé des débuts victorieux dans cette épreuve lors de ses deux premières apparitions. Vainqueur à chaque fois de Tomas Berdych, Stan Wawrinka était cependant opposé lundi soir à un adversaire nettement plus coriace que le Tchèque.

Rafael Nadal s'est en effet montré bien plus solide que lors de leur dernier duel, brillamment remporté par le Vaudois dix jours plus tôt en quart de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy (7-6 7-6). Le gaucher majorquin, qui monte clairement en puissance depuis quelques semaines, a pourtant bien mal entamé cette partie. Il concédait ainsi le break dès le premier jeu du match, sur un somptueux revers gagnant de son adversaire.

Stan Wawrinka - qui a rendu hommage aux victimes des attentats de Paris en accrochant un ruban noir à la réplique miniature de son célèbre short à carreaux - ne parvenait cependant pas à conserver cet avantage. Il perdait son service dans la foulée, également sur un jeu "blanc", pour relancer les actions d'un Rafael Nadal qui n'en demandait pas tant. Le champion de Roland-Garros concédait une nouvelle fois son engagement dans le huitième jeu, laissant ainsi la voie libre à son adversaire dans le set initial.

Irrité par ses trop nombreuses fautes directes (35 au total, pour "seulement" 29 coups gagnants), Stan Wawrinka manquait le coche à l'entame de la seconde manche. Il effaçait avec panache pas moins de sept balles de break dans un premier jeu qu'il remportait au forceps, et s'en procurait deux dans la foulée. Mais Rafael Nadal écartait lui aussi le danger, réussissant notamment un magnifique lob de défense à 30/40. Ce coup sonnait le glas des espoirs de Stan Wawrinka, qui s'effondrait en perdant ses deux jeux de service suivants. A 6-3 4-1, la messe était dite.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS