Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer et Stan Wawrinka feront-ils à nouveau le malheur du tennis français ? Tel est le souhait du Bâlois et du Vaudois cet après-midi en quart de finale à Wimbledon.

Ils y affronteront respectivement Gilles Simon et Richard Gasquet, dès 14h sur le court no 1.

Les Suisse-France sont légion sur le circuit depuis plusieurs mois. A l'image de la finale de la Coupe Davis à Lille remportée par la Suisse ou de la dernière édition de Roland-Garros, marquée par les succès de Wawrinka sur Simon et Tsonga ainsi que celui de Federer sur Monfils.

Reste à savoir si les Mousquetaires pourront enfin prendre leur revanche cet après-midi. Sur le papier, ni Simon (no 12) ni Gasquet (no 21) ne partiront toutefois avec les faveurs des pronostics face à Federer (no 2) et Wawrinka (no 4), impressionnants d'aisance depuis le début de la quinzaine londonienne.

Mais paradoxalement, et avant tout pour Federer, son début de tournoi a peut-être été trop facile jusqu'ici. Le Bâlois n'a affronté que des adversaires de seconde zone, ne concédant qu'un set au tie-break (face à Sam Groth) et ne perdant aucun des 58 jeux disputés sur son service ! La question est donc de savoir s'il pourra immédiatement trouver le bon rythme face à Simon, un joueur toujours très difficile à manoeuvrer.

Federer est d'ailleurs bien placé pour le savoir, lui qui avait été bousculé par le Neuchâtelois d'adoption lors de leurs deux précédents duels en Grand Chelem. Il s'était ainsi imposé en cinq manches tant à l'Open d'Australie en 2011 qu'à Roland-Garros en 2013.

Programmé après le match Federer - Simon sur ce même court no 1, Wawrinka devra aussi serrer sa garde face à Gasquet, très solide depuis le début du tournoi avec notamment des victoires face à Grigor Dimitrov et Nick Kyrgios. Après un début de saison compliqué, miné notamment par une blessure au dos, le Biterrois a retrouvé toute sa verve sur le gazon londonien, là où il avait atteint les demi-finales en 2007.

Wawrinka, lui, ne s'est encore jamais hissé dans le dernier carré à Wimbledon, le seul qui lui manque en Grand Chelem. Une lacune que le no 4 mondial a toutefois largement les moyens de combler, s'il parvient à imposer sa formidable puissance au Français.

Parallèlement, sur le Centre Court, Novak Djokovic (no 1) se voit proposer un nouveau défi de taille face au Croate Marin Cilic (no 9). Vainqueur sur le fil mardi en 8e de finale de Kevin Anderson (6-7 6-7 6-1 6-4 7-5), le tenant du titre serbe devra encore une fois s'armer de patience face à un serveur de la trempe de Marin Cilic.

Le quatrième match de la journée s'annonce plus déséquilibré entre le Britannique Andy Murray (no 3) et le Canadien Vasek Pospisil (ATP 56), l'invité surprise de ces quarts de finale.

ATS