Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka a franchi sans encombre le 2e tour à Wimbledon. Le Vaudois a évincé le Dominicain Victor Estrella Burgos (ATP 48), s'imposant 6-3 6-4 7-5.

Contre le vétéran de 34 ans, qui ne disputait que le huitième match de sa carrière sur gazon (2 victoires seulement), Stan Wawrinka n'avait a priori pas grand-chose à craindre. Restait à confirmer sur le terrain, ce que le joueur de St-Barthélemy a réussi à l'issue d'un match solide.

Le no 4 mondial s'est notamment illustré sur ses mises en jeu, sur lesquelles il s'est essayé à de nombreuses reprises (et avec succès) au service-volée, comme un vrai spécialiste de gazon. C'est d'ailleurs sur cet enchaînement qu'il a bouclé la rencontre après 1h31 de jeu.

En face, Victor Estrella Burgos s'est bien défendu grâce à la qualité de sa première balle et quelques belles "gifles" en coup droit. Dans les moments importants toutefois, lorsque Stan Wawrinka a choisi de serrer le jeu, le Dominicain n'a plus eu son mot à dire.

Cela a été notamment le cas en fin de troisième manche, quand le Vaudois s'est retrouvé à deux points de la perte du set à 4-5 0-30 sur sa mise en jeu. Le champion de Roland-Garros s'en est sorti en raflant les quatre points suivants sur son service, puis en signant le break décisif dans la foulée.

Au 3e tour, le joueur de St-Barthélemy affrontera un adversaire plus coté en la personne de Fernando Verdasco (ATP 43). Ex no 7 mondial, l'Espagnol est ressorti vainqueur d'un 2e tour acharné face à l'Autrichien Dominic Thiem (no 32). Il s'est imposé à l'issue du 35e match en cinq sets de sa carrière en Grand Chelem (2e meilleur total après Lleyton Hewitt), sur le score de 5-7 6-4 5-7 6-3 6-4 après un marathon de 3h12.

Stan Wawrinka est prévenu, Fernando Verdasco peut se montrer dangereux à Wimbledon, comme cela avait été le cas lors de l'édition 2013, durant laquelle il avait disputé un autre match mémorable en cinq manches face à Andy Murray. Il avait en effet mené deux sets zéro avant de s'incliner face au futur vainqueur du tournoi.

Le Vaudois et l'Espagnol ne se sont affrontés que trois fois sur le circuit (2-1 pour Verdasco), mais une seule fois depuis 2005 (victoire du Madrilène en 2012 à Acapulco).

ATS