Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lea Sprunger a tout ramassé sur son passage, lors de la cinquième et avant-dernière étape du World Indoor Tour à Torun.

La Vaudoise a remporté son 400 m en 51''28, pulvérisant le vieux record d'Anita Protti de 13 centièmes et devenant même l'athlète la plus rapide de l'année sur la distance !

Sprunger, dont le record personnel était de 51''46 (51''61 en 2018), a du même coup signé sa troisième victoire consécutive dans le circuit en salle de l'IAAF. Elle est ainsi assurée de gagner le classement général - et un chèque de 20'000 dollars - avant même la dernière étape.

La performance de la Vaudoise est de tout premier plan. Tout d'abord parce que le record de Protti datait de mars... 1991, puis parce qu'elle s'est autorisée à prendre les commandes, devant... quatre Américaines, de la hiérarchie mondiale 2018 où elle domine désormais sa dauphine Georganne Moline assez nettement (51''39). De très bon augure alors que se profilent les Mondiaux indoor de Birmingham (1er-4 mars).

Selina Büchel était elle aussi en lice en Pologne et a pris, en 2'01''80, la troisième place d'une course remportée par la Polonaise Angelika Cichocka (2'00''76). Si la Saint-Galloise n'a pas encore tout à fait les jambes de son record de Suisse indoor de mars 2017 (2'00''38), elle a néanmoins amélioré son "chrono" de 78 centièmes par rapport à sa sortie quatre jours plus tôt à Metz.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS