Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ça rigole pour Simon Yates et Thibaut Pinot sur la Vuelta. Le Britannique a fini 2e derrière le Français au sommet du col de la Rabassa en Andorre à l'occasion de la 19e étape et est proche du sacre.

Dans cette étape achevée par une ascension de 17 km, la course de côte a débouché sur une course de mouvement. Et à ce jeu-là, Pinot puis Yates sont revenus sur le Néerlandais Steven Kruijswijk qui avait pris les devants, avant de le déposer et de se disputer la victoire. Le Français (Groupama-FDJ) a accéléré dans le dernier kilomètre pour s'imposer avec cinq secondes d'avance sur Yates (Mitchelton-Scott), qui a consolidé, peut-être définitivement, sa première place du classement général.

Impressionnant de facilité sur ses routes d'entraînement en Andorre à plus de 2000 mètres d'altitude, on a d'abord vu le maillot rouge jauger ses adversaires, se décalant sur la droite de la route en danseuse avec aisance. Et lorsque Pinot a rejoint en tête Kruijswijk, Yates a accéléré pour recoller et laisser derrière lui son dauphin Alejandro Valverde, apparemment pas au mieux. "Clairement, Yates a montré qu'il était le plus fort", a jugé Pinot.

Alors qu'il n'avait que 25 secondes d'avance vendredi matin, l'Anglais devance désormais Valverde d'1'38 au général. Kruijswijk est 3e à 1'58 et les jeunes Enric Mas et Miguel Angel Lopez, décevants, pointent à plus de deux minutes.

"Il faut rester concentré, la course n'est pas vraiment finie avant demain soir", a prévenu Yates, qui s'y connaît en défaillances: n'avait-il pas perdu le Tour d'Italie en mai dernier en s'écroulant lors de la dernière semaine?

La dernière semaine, c'est pour le moment celle de Pinot, déjà vainqueur de la mythique étape des Lacs de Covadonga dimanche. Sa Vuelta lui offre de solides garanties, alors qu'il vient d'apprendre sa sélection pour les montagneux Mondiaux d'Innsbruck, prévus le 30 septembre.

Samedi, place au juge de paix de cette 73e édition du Tour d'Espagne: à la veille de l'arrivée à Madrid dimanche, le peloton aborde la 20e étape, sans doute la plus redoutée des trois semaines avec pas moins de six difficultés répertoriées en 97,3 km et une arrivée au sommet du col de la Gallina en Andorre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS