Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque privée zurichoise EFG International annonce une restructuration d'envergure, passant par un recentrage sur ses activités de banque privée. Les effectifs seront réduits de 10% à 15% sur les 18 mois à venir et l'exercice se soldera par une perte en 2011.

"Les activités de private banking demeurent concurrentielles et rentables, mais des mesures significatives s'imposent pour remédier aux activités non rentables et non fondamentales", écrit mardi le groupe, au terme de la revue de ses activités sur neuf mois.

EFG concède "divers faux pas, dont des investissements hors private banking, des objectifs trop ambitieux et une gestion sous-optimale des coûts".

Moins de bureaux

Le nombre de bureaux et de centres opérationnels sera sensiblement réduit, permettant une baisse des charges, une focalisation accrue et un allègement de la structure, ajoute EFG, qui emploie au total quelque 2500 personnes et opère dans 50 villes réparties dans 30 pays.

Ce redéploiement se traduira par un gain financier net d'environ 35 millions de francs par an, réalisé partiellement en 2012 et en totalité, à compter de 2013. Des charges de restructuration exceptionnelles, ainsi qu'une perte de valeur du goodwill et des immobilisations incorporelles qui y sont associées seront enregistrées cette année, entraînant une perte.

Créée voici 16 ans, la banque EFG International affichait 80,9 milliards de francs d'actifs sous gestion à fin juin.

ATS