Navigation

Zurich entame la finale par une victoire

Ce contenu a été publié le 12 avril 2014 - 22:30
(Keystone-ATS)

Genève - Dans le premier match de la finale, Zurich a dominé Kloten 1-0. Patrik Bärtschi a marqué le seul but de la rencontre.
Le premier match de la finalissima, comme aiment l'appeler les Alémaniques, a accouché d'un verdict logique au regard de la saison régulière. Dans ce premier duel 100% zurichois en finale, les Lions n'ont cette fois pas entamé leur série par une défaite à domicile. Lukas Flüeler a posté un deuxième blanchissage de rang après celui réussi jeudi dernier.
Contre Lausanne en quarts et face à Genève-Servette en demi-finale, les Lions avaient à chaque fois mordu la poussière. Il faut croire que Marc Crawford n'avait pas du tout envie de revivre une troisième fois un scénario plus que désagréable. Impressionnants de maîtrise défensive jeudi, les ZSC n'ont pas laissé beaucoup d'espaces aux Aviateurs. Et cela sans l'un des héros de jeudi, le Canadien Marc-André Bergeron, blessé et remplacé par Tabacek.
A l'instar de Genève jeudi, les Flyers ont bénéficié de 50 secondes à 5 contre 3. Mais le box-play du "Z" semble désormais invulnérable. Même à trois, le leader de la saison régulière réussit à couper les lignes de passe et n'offre que peu de tirs ouverts à l'adversaire. Après deux tiers vierges de buts, Zurich a percé le fuselage des Aviateurs grâce à Bärtschi (43e). Et comme bien souvent lorsqu'une équipe parvient à ouvrir la marque, elle se retrouve dans une position plus que favorable. Un état de fait encore plus vrai quand le club qui mène au score se nomme Zurich.
Les Lions, en bons prédateurs, n'ont pas lâché leur proie. Bieber et compagnie ont tout tenté en fin de rencontre, mais le bloc compact de Zurich a encore une fois prouvé son imperméabilité.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article