Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des Ukrainiens déposent des fleurs devant le mémorial de Kiev. Selon le président Petro Poroschenko, environ 10'000 personnes, militaires et civils, sont morts depuis le début du conflit en 2014 (archives).

KEYSTONE/AP/EFREM LUKATSKY

(sda-ats)

Un soldat ukrainien a été tué par un bombardement dans l'Est rebelle prorusse de l'Ukraine, ont annoncé vendredi les autorités à Kiev. Il s'agit du premier mort du côté ukrainien depuis l'instauration de la nouvelle trêve décrétée pour la rentrée scolaire.

"Un militaire ukrainien est mort" lors d'un bombardement à Avdiïvka, une localité située à une dizaine de kilomètres du fief séparatiste de Donetsk devenue un des points chauds du conflit ces derniers temps, a annoncé un porte-parole militaire, Andri Lyssenko.

Les séparatistes n'ont de leur côté pas rapporté de victimes, mais ont accusé Kiev d'avoir violé le cessez-le-feu 37 fois au cours des dernières 24 heures. Ils avaient en revanche fait état d'un combattant tué dans leurs rangs dans les premières heures de cette nouvelle trêve instaurée le 25 août, en vue de la rentrée des classes le 1er septembre.

Plus de 10'000 morts

Le conflit dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 10'000 morts depuis avril 2014. Des accords de paix signés à Minsk en février 2015 ont conduit à la quasi-fin des combats, mais des vagues de violences continuent d'éclater régulièrement le long de la ligne de démarcation en dépit des trêves annoncées régulièrement par les deux parties, aussitôt violées.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS