Navigation

Un super-typhon déferle sur Taïwan: des milliers d'évacuations

La tempête a un rayon de 200 km. Elle se déplace à 13 km/h et devrait toucher le sud de la Chine après son passage sur l'île taïwanaise. KEYSTONE/EPA NASA/MLRR TEAM,NASA GSFC/JEFF SCHMALTZ sda-ats
Ce contenu a été publié le 08 juillet 2016 - 08:50
(Keystone-ATS)

Accompagné de vents violents et de pluies diluviennes, le super-typhon Nepartak a touché terre vendredi à Taïwan. Cette première tempête majeure de la saison a fait un mort et une soixantaine de blessés et entraîné l'évacuation de 15'000 personnes.

Nepartak a déferlé sur Taimali, localité du comté oriental de Taitung, peu avant 06h00 (00h00 heure suisse), avec des vents soufflant en rafales jusqu'à 198 kilomètres par heure, les plus puissantes depuis 1901. La télévision montrait des images d'arbres arrachés, de panneaux de signalisation mis à terre tandis qu'un train de marchandises a déraillé.

Un homme est mort noyé jeudi au large d'une plage de Hualien, également dans l'est de l'île, selon un bilan compilé par les autorités. Celles-ci ont également recensé 66 blessés, pour la plupart par des objets volant à travers les airs.

Plus de 15'000 personnes ont dû quitter leurs habitations, menacées par des glissements de terrain ou des inondations, et 3700 d'entre elles ont trouvé refuge dans des abris. Près de 255'000 foyers étaient privés d'électricité vendredi matin.

Ecoles et entreprises fermées

La tempête a un rayon de 200 km. Elle se déplace à 13 km/h et devrait toucher le sud de la Chine après son passage sur l'île taïwanaise.

Le gouvernement a annoncé que les marchés financiers, les écoles, les bureaux et entreprises seraient fermés. La plupart des vols intérieurs ont été annulés, selon les autorités aéroportuaires. Plus de 365 vols internationaux sont affectés. Les trains resteront à l'arrêt pendant le plus clair de la journée.

Le typhon a perdu un peu de sa force après avoir touché terre, mais des pluies torrentielles devraient continuer à s'abattre sur l'ensemble de l'île, selon les services météorologiques taïwanais. Dans le passé, de telles pluies ont provoqué des glissements de terrain qui ont fait des centaines de morts.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.