Uniques: une notion paradoxale en gravure

Rembrandt «Jésus disputant avec les docteurs de la loi». Cabinet cantonal des estampes, Vevey

Le Musée Jenisch à Vevey présente d'une manière didactique les exceptions à la règle du multiple en gravure. Des exceptions qui sont monnaie courante.

Ce contenu a été publié le 22 avril 2002 - 10:34

Si l'on croit que la gravure donne toujours lieu à des tirages, importants ou limités mais multiples, on se trompe. Non seulement le monotype, encrage unique d'une plaque qui le perd après un seul tirage, mais aussi les épreuves d'artiste, les états d'une même planche, les estampes rehaussées, sont des pratiques habituelles.

D'où l'émission de pièces originales, sans doute chères et recherchées, mais qui attestent surtout, et plus encore que la peinture ou le dessin, d'une volonté d'expérimentation, même à travers les techniques généralement associées au multiple.

Des maîtres célèbres ou anonymes

L'exposition du Cabinet cantonal des Estampes réunit, outre quelques maîtres anciens comme Rembrandt, Tiepolo, Degas ou cet artiste anonyme qui a réalité un bois (incunable) rehaussé de couleurs, les graveurs relativement connus dans la région romande: Albert Chavaz, Gérard de Palézieux, Jean Lecoultre, Olivier Saudan, Catherine Bolle, Ilse Lierhamer...

Tous ont en commun un goût pour la mise au point de techniques originales, qui passe par la production d'épreuves inédites. C'est ici un triptyque constitué d'épreuves différentes d'une même plaque (Catherine Bolle), là une gravure tirée par les élèves d'un collage, qui y ont imprimé leur propre sensibilité et leur maladresse (Jean-Luc Manz), ailleurs des rehauts d'aquarelle ou même d'or.

L'imprimeur joue aussi un certain rôle dans cette histoire de l'unique en gravure: ses encrages sont parfois déterminants. Les ateliers Raynald Métraux à Lausanne et de Saint-Prex, autour de Pietro Sarto, sont donc représentés dans l'exposition, visible jusqu'au 15 septembre.

swissinfo/Laurence Chauvy

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article