Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Réouverture de la Salle Mummenschanz

La Salle Mummenschanz, époque Expo.02

(swissinfo.ch)

Elle est née grâce à Expo.02, sur l’arteplage de Bienne. Et ressuscite cette semaine, et de façon définitive, près de Fribourg.

De la même façon, plusieurs édifices de l’exposition nationale vont connaître une nouvelle vie.

Pendant Expo.02, la plus célèbre troupe helvétiques de mimes – on pourrait aussi dire comédiens ou acrobates, l’art de la définition est difficile avec eux! – avait son théâtre permanent sur l’arteplage de Bienne.

Depuis, en janvier, le théâtre des Mummenschanz a été acquis par l'Entente intercommunale CORIOLIS, composée des communes de Fribourg, Villars-sur-Glâne, Givisiez, Granges-Paccot et Corminboeuf. Démembré en avril à Bienne, il a été reconstruit en terre fribourgeoise.

La salle Mummenschanz, 470 places, intègre ainsi le Centre de création scénique fribourgeois, l'Espace Nuithonie, qui remplacera l'Espace Moncor, à Villars-sur-Glâne, dès 2005. Les plans définitifs viennent d'être mis à l'enquête. Durant la période transitoire, la salle servira essentiellement aux répétitions de créateurs fribourgeois.

L'Espace Nuithonie comprendra, outre la Salle Mummenschanz, une deuxième salle de spectacle de 120 places, une salle de répétitions, une salle d'expositions, des surfaces administratives et un foyer.

Une semaine de festivités

Pour fêter la renaissance de la Salle Mummenschanz, le programme de la première semaine d’activité est chargé. Les Mummenschanz fêtent leurs 30 ans d’existence au cours d’une soirée privée (9), puis offrent une soirée de gala aux autorités politiques et aux acteurs culturels fribourgeois (10).

Suivra une soirée publique et gratuite (11) puis une journée portes ouvertes, ponctuée d'animations artistiques (13).

Les traces d’Expo.02

Les vestiges d'Expo.02 n'ont pas tous fini à la casse, en vue du recyclage de leurs composants. Des collectivités publiques, des entreprises et des commerces ont fait l'acquisition de nombreux équipements promis à la disparition.

Plusieurs édifices de l'arteplage de Neuchâtel vont ainsi connaître une nouvelle vie. Le Palais de l'Equilibre va être reconstruit au profit des visiteurs du CERN, près de Genève. Et le Théâtre des Roseaux deviendra une salle de musique à Lausanne.

Le Cargo, haut-lieu des nuits neuchâteloises millésime 2002, a quant à lui été reconverti en entrepôt par une entreprise bâloise… Quant au restaurant L'Aparté, il a quitté les rives du lac de Neuchâtel pour rejoindre celles du lac de Constance, à Friedrichshafen, en Allemagne.

Les villages de tipis ont eux aussi migré vers l'Allemagne. L'hôtel Art et Plage n'a en revanche pas quitté Yverdon-les Bains, mais s'est mué en habitations pour étudiants. En outre, le Bar Rouge (Yverdon-les-Bains) ainsi que le restaurant Nanini (Morat) accueilleront à l'avenir des clients en région zurichoise.

De son côté, le Montreux Jazz Festival, soutenu par une association de communes valaisannes, a repris le bateau de l'arteplage mobile du Jura.

Si le fameux monolithe de Morat n’a pas trouvé preneur (sinon en pièces détachées), reste encore un point d’interrogation à propos de la structure de «Blur», le nuage yverdonnois.

Se transformera-t-il en nouvelle «Maison d’Ailleurs» et en antenne de l’Agence spatiale européenne? Une décision devrait être prise par les habitants d’Yverdon-les-Bains ce mois encore.

swissinfo et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.