Navigation

Jean-Claude Juncker ne veut pas d’un accord «light» avec la Suisse

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a balayé jeudi l'idée d'un accord «light» avec la Suisse tel que l'envisage le gouvernement suisse.

Ce contenu a été publié le 14 septembre 2018 - 08:42
swissinfo.ch/sj avec la RTS (Téléjournal du 13.09.2018)

Concernant l'accord institutionnel négocié avec la Suisse, Jean-Claude Juncker douche les espoirs helvétiques d’une négociation par étapes ou d'un accord «light». «Je suis contre le saucissonnage», a déclaré jeudi le Luxembourgeois, interrogé par la RTS, ajoutant que «les Etats membres ont des idées arrêtées sur le sujet».

Pour le président de la Commission européenne, le temps presse pour la Suisse, car après lui, «ça pourrait être franchement mauvais». «Négociez avec moi, concluez avec moi, parce que d'ici une année je ne serai plus là et vous allez voir», assure Jean-Claude Juncker.

Contenu externe


Le dirigeant européen estime aussi qu'il faut «régler une fois pour toutes les relations entre la Confédération et l'Union européenne et je vous le redis: 'Faites-le maintenant'».

Jean-Claude Juncker explique en outre que la Suisse doit régler son cas avant le Brexit: «Le temps presse parce que nous sommes en train de négocier avec le Royaume-Uni. Je ne veux pas qu'une négociation 1 empiète sur une négociation 2, ça va compliquer notre démarche des deux côtés.»

+ Pour en savoir plus sur le fameux accord cadre institutionnel

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.