Navigation

Fenêtre n°16: canton du Valais

Arbel.ch
Ce contenu a été publié le 16 décembre 2020 - 00:00

Ne lui parlez pas de rap féminin. KT Gorique, la rappeuse valaisanne qui monte, le dit haut et fort: «L’art n’est pas genré».

Elle est un peu féministe, un peu Valaisanne et un peu Ivoirienne aussi. Elle fait du reggae et du rap, le tout teinté de musique africaine. Elle est un mélange de genres, d’influences, d’origines, et le revendique.

KT GoriqueLien externe est née en Côte d’Ivoire en 1991. Elle a 11 ans lorsque sa famille vient s’installer en Suisse, plus précisément à Martigny, en Valais. C’est là qu’elle commence la danse hip-hop et s’intéresse aussi de plus en plus à la musique du même nom. L’expression corporelle laisse de plus en plus la place à l’expression écrite, tant et si bien qu’elle sera sacrée championne du monde freestyle (improvisation) à New York en 2012, devenant la première femme, la première Suissesse et la plus jeune à rafler le titre.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe
👉 iPhoneLien externe

End of insertion

KT Gorique s’investit à tous les niveaux dans ses projets. Elle est l’auteure de tous ses textes, bien sûr, mais elle compose aussi des instrumentales et pense l’atmosphère sonore et visuelle de chaque album.

En mai 2020, elle a sorti un nouvel opus baptisé Akwaba, qui signifie bienvenue en baoulé, le dialecte ivoirien parlé par sa famille. A cette occasion, elle confiait lors d’une interview à la RTSLien externe: «J’avais tendance à faire des morceaux de reggae, des morceaux inspirés de musiques africaines, des morceaux de rap… mais je n’avais pas encore trouvé la bonne manière de réunir tout cela pour en faire un son qui me ressemble. Je suis repartie en Côte d’Ivoire en juin 2018 et ce voyage m’a permis de savoir où je voulais aller avec cet album.»

Regardez le clip de Çi Ça et laissez-vous entraîner par le flow aux allures d’incantations vaudoues de KT Gorique:

Contenu externe

L'art dans tous ses états

Cette année, SWI swissinfo.ch a décidé de consacrer son calendrier de l’Avent au monde de la culture – et plus particulièrement de la culture suisse. Concerts annulés, musées fermés, représentations interdites… la crise du coronavirus a durement touché les artistes, tous domaines confondus.

Afin de les soutenir à notre manière et de vous permettre de découvrir leurs univers aussi magiques que variés, nous vous invitons à ouvrir quotidiennement une nouvelle fenêtre, qui dévoilera chaque jour une personnalité. Suivez-nous au gré du mois de décembre et rencontrez ici une rappeuse du Valais, là un danseur de Bâle, ici une écrivaine de Thurgovie, là un trompettiste de Fribourg…

End of insertion


Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.