Navigation

Fenêtre n°21: canton de Fribourg

Matthieu Michel

Le trompettiste de jazz Matthieu Michel est peu bavard. Les émotions, il préfère les faire passer par l’embouchure de son instrument.

Ce contenu a été publié le 21 décembre 2020 - 00:00

Matthieu, ce n’est pas son vrai prénom. Mais l’homme est pudique et garde son nom de baptême pour lui. S’il vit depuis de nombreuses années à Vevey c’est à Courtepin, dans le canton de Fribourg, qu’il a grandi.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe
👉 iPhoneLien externe

End of insertion

Son père y tenait un restaurant et dirigeait également plusieurs chœurs et fanfares. Il profitait de son établissement pour organiser des réceptions de mariage dont il assurait l’animation musicale – mariages qui étaient toujours l’occasion de présenter quelques morceaux joués par ses enfants, tous musiciens. Ce sont d’ailleurs ces soirées mariage qui ont, selon ses propres dires, traumatisé Matthieu Michel, «parce qu’il y avait toujours, pardonnez-moi l’expression, un con qui me mettait debout sur une table pour que tout le monde me voie jouer». Voilà pourquoi il n’aime pas trop la scène. Mais il y monte tout de même, «parce que c’est là que ça se passe».

Ainsi, pendant des années, il «aimait bien la musique mais sans plus». Et puis un jour, l’un de ses frères lui a fait écouter un disque de Miles Davis. «Dès que j’ai entendu cela, ma vie a radicalement changé», confiait-il dans une vidéoLien externe lors de sa nomination au Prix suisse de musique en 2016.

Partiellement autodidacte, le musicien a l’oreille absolue et sait lire les notes, mais pas les accords sur une partition. Ce qui lui plaît le plus dans la musique, c’est le travail sur le long terme: «J’aime cela parce que chacun se développe d’une certaine manière. Les goûts changent. J’aime vivre ce développement musical-là». Il garde cependant toujours la porte ouverte pour de nouveaux projets et de nouveaux musiciens.

Le voici en concert avec son quintet:

Contenu externe

L'art dans tous ses états

Cette année, SWI swissinfo.ch a décidé de consacrer son calendrier de l’Avent au monde de la culture – et plus particulièrement de la culture suisse. Concerts annulés, musées fermés, représentations interdites… la crise du coronavirus a durement touché les artistes, tous domaines confondus.

Afin de les soutenir à notre manière et de vous permettre de découvrir leurs univers aussi magiques que variés, nous vous invitons à ouvrir quotidiennement une nouvelle fenêtre, qui dévoilera chaque jour une personnalité. Suivez-nous au gré du mois de décembre et rencontrez ici une rappeuse du Valais, là un danseur de Bâle, ici une écrivaine de Thurgovie, là un trompettiste de Fribourg…

End of insertion
Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.