Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

E-voting 10 arguments pour et contre le vote électronique

Ein Mann sitzt mit Laptop und Katze auf dem Sofa

Voter en étant confortablement assis sur son canapé? Un outil démocratique qui a de nombreux détracteurs. 

(Keystone)

Le vote électronique, chance ou risque pour la démocratie suisse? Les avis sont actuellement partagés au sein de la Confédération. Voici les dix arguments les plus importants qui marquent le débat – cinq pour et cinq contre.

Il n’existe aucun autre pays au monde où les citoyens se rendent aussi souvent aux urnes, soit en moyenne quatre fois par année. Ne serait-ce pas pratique dans ces conditions de pouvoir voter en quelques clics de souris?

Suisses de l’étranger: podium sur l’e-voting

Depuis des années, le vote électronique figure en tête de l’agenda de l’Organisation des Suisses de l’étranger. Son parlement, le Conseil des Suisses de l’étranger, se réunit ce samedi à Berne. A l’occasion d’une table ronde intitulée «E-voting: chances et risques», Franz Grüter, conseiller national UDC et Claudia Pletscher, responsable du développement et de l’innovation de la Poste, discuteront de cette question. Un compte-rendu du débat sera publié sur swissinfo.ch

Fin de l'infobox

Oui, estime la Confédération. En 2019, il devrait être possible de voter par voie électronique dans deux tiers des cantons. Mais la résistance s’organise: spécialistes en informatique et défenseurs de la protection des données mettent en garde contre les dangers de l’e-voting. Une initiative populaire visant son interdiction pourrait même être lancée.

Nous avons rassemblé pour vous les arguments les plus importants en faveur et en défaveur du vote électronique.

Pour 1: Il devient plus facile de voter

Avec le vote électronique, il est possible de voter confortablement depuis son domicile ou sa maison de vacances, même en pleine nuit. Plus nécessaire donc de se rendre au bureau de vote ou à la boîte aux lettres de la Poste pour exercer ses droits de citoyen.

Pour 2: Les Suisses de l’étranger ne sont plus désavantagés

En raison de problèmes de distribution, les Suisses de l’étranger reçoivent souvent leur matériel de vote trop tardivement pour participer aux votations. Le vote électronique constitue donc pour eux un réel pas en avant.

Pour 3: Hausse de la participation

Lorsque les obstacles au vote seront moindres, il est probable que davantage de citoyens exprimeront leur avis. Les jeunes en particulier, pour lesquels le taux de participation est plus faible que la moyenne, sont plus susceptibles d’être attirés par le vote électronique. Une plus grande participation et une meilleure représentation de toutes les couches de la population sont les bienvenues d’un point de vue démocratique.

Pour 4: Moins de votes invalides

Le vote électronique ne génère pas de votes invalides en raison d’erreurs formelles. Or les électeurs suisses commettent fréquemment des erreurs lorsqu’ils remplissent leurs bulletins de vote. Lors des dernières élections municipales à Zurich, par exemple, 26% des suffrages exprimés étaient nuls. Dans une commune, ce taux a même atteint 41%.

Pour 5: Aucun système n’est sûr à 100%

Lorsqu’on leur brandit le risque du piratage, les partisans du vote électronique répondent qu’aucun système n’est totalement sûr. La Suisse a déjà été confrontée à plusieurs cas de fraude électorale par le passé. Cela se produit par exemple lorsque le matériel de vote envoyé par la poste est subtilisé puis renvoyé avec une fausse signature au nom de la personne grugée.

Contre 1: Le secret du vote n’est pas garanti

Selon les défenseurs de la protection des données, le vote électronique ne garantit pas le secret du vote car les électeurs ne sont pas à même de comprendre toutes les étapes du processus. Les systèmes actuellement disponibles ne permettent pas de protéger la sphère privée dans l’environnement de l’utilisateur, de sorte qu’un ordinateur infecté par un logiciel malveillant pourrait violer la confidentialité du vote.

Contre 2: Les votations et élections peuvent être manipulées

Selon les voix critiques, le plus gros problème de l’e-voting réside dans les risques en matière de sécurité: attaques de pirates informatiques, achat de votes et autres manipulations. En inoculant par exemple un virus sur les ordinateurs des électeurs, les pirates pourraient modifier leurs votes. Si les élections ou les votations peuvent être manipulées à large échelle – par des criminels, des services secrets étrangers ou des entreprises -, cela signifie la fin de la démocratie, estiment les détracteurs du vote électronique.

Contre 3: Recomptage impossible

Contrairement aux bulletins physiques, les votes électroniques ne peuvent pas être recomptés manuellement. Avec le vote électronique, il n’y a pas non plus de dépouilleurs ou d’observateurs électoraux qui agissent en tant que groupe et se contrôlent mutuellement pour s’assurer que le processus de vote se déroule sans heurts. Les citoyens doivent faire aveuglément confiance au système de vote électronique.

Contre 4: Le vote électronique coûte cher

L’e-voting aurait un prix énorme, selon ses détracteurs: au moins 700 millions de francs seraient nécessaires à sa généralisation dans tout le pays. Un vote exprimé par voie électronique coûterait ainsi bien plus cher qu’un vote écrit.

Contre 5: L’introduction du vote électronique est antidémocratique

Deux tiers des cantons devraient pouvoir voter par voie électronique d’ici 2019. Toutefois, la base juridique nécessaire à son introduction fait toujours défaut: elle doit être créée à l’horizon 2020/2021. Ce n’est qu’alors que le Parlement pourra trancher sur cette question, puis éventuellement le peuple en cas de dépôt d’un référendum. Les opposants à l’e-voting se plaignent donc du fait que le vote électronique est introduit prématurément et sans décision démocratique.

Vous pouvez contacter l'auteur de cet article @SibillaBondolfi sur FacebookLien externe ou TwitterLien externe.


Traduit de l'allemand par Samuel Jaberg

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.