Adecco reprend le chemin de la croissance

L'année 2004 s'est finalement terminée sur une bonne note pour Adecco. Keystone

Le numéro un mondial du travail temporaire a surmonté la mauvaise passe liée à ses problèmes comptables. Au final, il réalise un bon exercice 2004.

Ce contenu a été publié le 16 mars 2005 - 09:19

L’année dernière, le groupe vaudois a affiché un bénéfice net en hausse de 9% à 515 millions de francs.

«Après un début difficile, l'année s'est terminée de façon positive», a résumé mercredi Jérôme Caille, patron du groupe vaudois. Le chiffre d'affaires a progressé de 6% en l'espace d'un an, à 26,6 milliards de francs.

Le Conseil d'administration proposera aux actionnaires d'approuver une augmentation du dividende de 43% à 1 franc par action, précise le groupe qui a son siège à Chéserex, dans le canton de Vaud.

Dans le détail, Adecco Staffing, la division d'intérim traditionnel, a généré un chiffre d'affaires en hausse de 5%. Ajilon Professional, actif dans les services spécialisés, a vu ses ventes gagner 7%.

En revanche, LHH Career Services, actif dans l'outplacement et les services de gestion de carrière, a fait état d'un chiffre d'affaires en retrait de 27%.

Problèmes comptables

«Nous avons réalisé une croissance satisfaisante des ventes tout en stabilisant les marges de nos entités opérationnelles, malgré le défi supplémentaire représenté par le retard de publication des résultats 2003», a commenté le patron d'Adecco Jérôme Caille.

Suite à des problèmes comptables, le groupe avait en effet dû reporter la publication de ses résultats. Le titre Adecco avait alors perdu un tiers de sa valeur boursière.

La semaine dernière, le gendarme de la Bourse américaine a bouclé son enquête. La Security and Exchange Commission (SEC) a décidé de ne recommander aucune sanction contre le groupe vaudois. Mais Adecco doit encore faire face à des poursuites collectives aux Etats-Unis.

Pour l'exercice 2005, Adecco table sur une croissance organique de ses ventes et une amélioration des marges. Le groupe veut notamment étendre son réseau d'agences est ses lignes de services.

swissinfo et les agences

Faits

Adecco est le numéro un mondial du travail temporaire.
Le groupe est né en 1996 de l’union entre Adia et Ecco.
Il emploie 30'000 personnes dans 71 pays.
Chaque année, la société place 4 millions de personnes dans 250’000 entreprises.
L’action Adecco est cotée à la Bourse suisse, à New York et auprès d’Euronext.
En 2003, le groupe a enregistré un bénéfice en hausse de 26% à 470 millions de francs.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article