Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des grands magasins à la société d'investissement

La "House of Brands", sur la très chic Bahnhofstrasse de Zurich, dernier grand magasin Jelmoli.

(Keystone)

Le groupe Jelmoli vend ses immeubles pour 3,4 milliards de francs à un groupe d'investisseurs étrangers. Il y a deux mois, il s'était déjà séparé de Fust, sa chaîne d'électroménager.

Ainsi l'entreprise autrefois vouée au commerce de détail poursuit-elle sa mue en société d'investissement. Mardi matin, l'action Jelmoli a brièvement flambé à la Bourse, avant de retomber au-dessous de son cours de la veille.

Le groupe Jelmoli réoriente ses objectifs stratégiques et cède son portefeuille immobilier à deux investisseurs internationaux. Les acquéreurs sont Blenheim et Delek Global Real Estate, qui ont tous deux déjà participé à des transactions immobilières en Suisse, pour plusieurs milliards de francs.

«Nous sommes persuadés d'avoir trouvé les acquéreurs appropriés pour notre vaste portefeuille immobilier en Suisse», déclare mardi Walter Fust, président du conseil d'administration de Jelmoli Holding.

La vente de ces quelque 100 immeubles (essentiellement commerciaux) est soumise à l'accord des autorités compétentes. Elle est prévue pour le second semestre 2007. Le groupe ne veut pas distribuer aux actionnaires l'argent ainsi gagné, mais prévoit de le réinvestir dans une optique de rentabilité.

Le conseil d'administration convoquera une assemblée générale extraordinaire fin septembre, afin que les actionnaires se prononcent sur cette véritable réorientation en société d'investissement.

Une surprise pour les analystes

Fin mai, Jelmoli avait déjà annoncé qu'il cédait à Coop sa division électroménager et multimédia, dont fait partie Fust, pour 990 millions de francs. Les analystes pensaient alors que Jelmoli allait se concentrer sur l'immobilier, mais le groupe n'avait rien dit de ses projets.

Dans le cadre de cette transaction, Coop reprend la totalité de Fust ainsi qu'une participation majoritaire de 80% dans netto24, société de vente en ligne. Les filiales Fust génèrent actuellement trois quarts des activités de commerce de détail de Jelmoli.

Fust continuera à être gérée en tant que chaîne indépendante au sein du groupe Coop. Il n'y aura aucun changement pour les clients, les 1900 employés ou les fournisseurs. De nombreux acheteurs étaient sur les rangs, parmi lesquels des groupes étrangers.

Question de concurrence

La Commission de la concurrence (Comco) va mener une enquête approfondie sur le rachat de Fust. La procédure peut durer jusqu'au 26 novembre, soit quatre mois.

La Comco veut notamment déterminer de quelle manière la concentration d'Interdiscount (autre commerce d'électro-ménager), qui appartient déjà à Coop, et de Fust, avec leurs réseaux nationaux respectifs de filiales de vente, se répercutera sur la concurrence. Jelmoli s'était déclaré confiant quant à l'issue des investigations.

Le groupe zurichois poursuit par ailleurs, «sans précipitation», la recherche d'acquéreurs pour la division immobilière de Fust - avec les restaurants Molino et les magasins Mountain Beach - et pour Fundgrube Bonne Occase SA.

Action en baisse

La Bourse suisse s'est montrée sceptique face à cette nouvelle stratégie. Après avoir progressé en matinée, l'action au porteur de Jelmoli se repliait en début d'après-midi de 3,3% à 3915 francs.

Les analystes ont surtout déploré le manque d'informations sur la stratégie à venir.

swissinfo et les agences

Historique

L'histoire de Jelmoli commence en 1833, lorsque Johann Peter Jelmoli-Ciolina débarque d'Italie et ouvre un premier commerce de mode, bientôt relayé par des activités dans la vente par correspondance. Le premier grand magasin est construit à Zurich en 1899.

Suivront au fil des ans le rachat des groupes Innovation et Grand Passage et la constitution d'une chaîne nationale de 50 filiales. Dans les années 1970, Jelmoli entre sur le marché des voyages (Imholz, revendu en 1999) et organise la chaîne de restaurants Molino, puis achète en 1994 la chaîne d'électroménagers Fust.

A fin 1995, tous les grands magasins - à la rentabilité insuffisante - sont vendus à l'exception de celui de Zurich. Globus reprendra les sept plus grandes surfaces.

Walter Fust, fondateur de la chaîne d'électroménager qui porte son nom, actionnaire majoritaire du groupe dès 1996, revend en 2002 une partie de ses actions. Aujourd'hui, Jelmoli est contrôlé par Georg von Opel, héritier de la marque automobile, via ses sociétés d'investissements Hansa et Pelham.

Fin de l'infobox


Liens

×