Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Economiesuisse doit se chercher un nouveau patron

Andreas Schmid a renoncé à deux mandats de président d'un seul coup.

(Keystone)

Le président du voyagiste Kuoni, Andreas Schmid, se retire avec effet immédiat. Il renonce, du même coup, à son mandat à la tête d'economiesuisse.

Selon Andreas Schmid, qui devait prendre la direction de l'organisation faîtière de l'économie en septembre, economiesuisse a besoin d'un patron qui bénéficie d'une forte assise entrepreneuriale.

Le président du conseil d'administration de Kuoni a annoncé sa démission avec effet immédiat lundi soir.

Dans un communiqué, Andreas Schmid explique son départ par des dissensions au conseil d'administration et à la direction de la société.

Des désaccords sur les options stratégiques du groupe et ses structures opérationnelles sont aussi évoqués. La pomme de la discorde paraît avoir été la volonté du président de chercher une fusion avec le voyagiste britannique First Choice.

Lors d'une séance tenue lundi, il est clairement apparu «qu'une majorité du conseil d'administration juge la situation autrement que moi», écrit Andreas Schmid. Il dit «respecter» cette position, mais ajoute qu'il en a tiré les conséquences.

Il précise qu'il refuse de faire d'autres commentaires au sujet des discussions et circonstances qui ont motivé sa décision. Par ailleurs, il admet «avoir fait des fautes qui ont conduit à une détérioration de la situation chez Kuoni».

Autres mandats

Andreas Schmid ajoute qu'il discutera de cas en cas avec les sociétés concernées de ses autres mandats. Il est aussi président du conseil d'administration du groupe zurichois Barry Callebaut, numéro un mondial du chocolat industriel, et de celui de l'aéroport de Zurich, Unique.

Dans un bref communiqué, le conseil d'administration de Kuoni dit «avoir pris acte avec un profond regret» de la décision de son président, et lui exprime «ses remerciements pour les services rendus à la société».

Dans la foulée, il annonce avoir porté à sa présidence un autre de ses membres: Henning Boysen.

Economiesuisse surprise

Surprise, l'association faîtière economiesuisse devra pour sa part se trouver rapidement un nouveau président.

Andreas Schmid devait en effet en prendre la tête le 1er septembre prochain pour succéder à Ueli Forster. Mais il dit renoncer à ce mandat parce qu'il estime qu'il lui faut un président avec une forte assise entrepreneuriale, selon ses termes. Or ce n'est plus le cas à ses yeux.

Dans un bref communiqué, economiesuisse, également théâtre de quelques turbulences ces derniers mois en raison de désaccords avec des branches membres, dit qu'elle va examiner cette nouvelle situation et qu'elle «prendra les décisions nécessaires en temps voulu».

swissinfo et les agences

En bref

Economiesuisse a traversé une période trouble, ces derniers mois. Plusieurs membres ont quitté, ou menacé de quitter, l'organisation faîtière.

Invoquant des changements structurels dans la branche et le coût de la cotisation annuelle, l'Association de l'aluminium a décidé de se retirer définitivement. La Société suisse des entrepreneurs (SSE) a fait pareil.

De son côté, Swissmem, l'organisation faîtières de l'industrie des machines, a exprimé sa volonté de partir.

Après avoir menacé de s'en aller, Viscom, association patronale de l'industrie des arts graphiques, a finalement décidé de rester membre d'economiesuisse.

Fin de l'infobox

Kuoni

- Fondé en 1906, Kuoni est le principal voyagiste de Suisse et l'un des plus importants voyagistes européens.

- La société compte plus de 100 filiales en Suisse et est présente dans plus de 25 pays.

- Elle occupe 6'400 personnes à travers le monde, dont 1'600 en Suisse.

Fin de l'infobox

Economiesuisse

- La fédération des entreprises suisses, economiesuisse, est l'organisation faîtière la plus importante de la branche économique.

- Elle regroupe 30'000 entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs et représente plus de 1,5 million de personnes.

- Sa mission principale est de créer des conditions-cadre optimales pour l'économie nationale.

Fin de l'infobox


Liens

×