Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'excédent commercial dépasse les dix milliards

Dans de nombreux secteurs, on n'a jamais livré autant à l'étranger.

(Keystone)

Reflet de la conjoncture favorable, le commerce extérieur de la Suisse a connu un boom sur les neuf premiers mois. La hausse des exportations atteint 12,4%, celle des importations 11,9%.

L'excédent de la balance commerciale a explosé en franchissant la barre des 10 milliards de francs, annonce jeudi l'Administration fédérale des douanes (ADF).

En septembre, la balance commerciale suisse a également enregistré un nouveau record. Elle a bouclé sur l'excédent mensuel «le plus élevé jamais atteint», à 1,798 milliard indique jeudi l'AFD.

En termes nominaux, les exportations progressent de 13,7% et les importations de 14,8%, affichant «un dynamisme renforcé». Quant aux prix, ils gonflent de 4% à la sortie et de 3,2% à l'entrée.

Sur neuf mois, les exportations suisses progressent de 12,4% à 146 milliards de francs (+6,4% en termes réels) et les importations de 11,9% (+8,1% en termes réels) à 135,5 milliards. Toutes les branches exportatrices affichent une hausse de leur chiffre d'affaires.

Le solde de la balance commerciale est supérieur de 20% à celui enregistré lors des neuf premiers mois de 2006. Avec un renchérissement plus fort à la sortie qu'à l'entrée, les termes de l'échange se sont améliorés.

Palme pour les boissons et le chocolat

Tous les secteurs exportateurs progressent, plus de la moitié affichant même une croissance à deux chiffres sur neuf mois. En tête, l'industrie alimentaire, des boissons et tabacs voit ses ventes à l'étranger croître de 22,9%. La palme revient pour un tiers aux boissons, puis aux tabacs et au chocolat.

La métallurgie (+18,2 %) «cartonne» selon l'AFD. Le secteur des matières plastiques (+13,6%), celui des machines et l'électronique (+12,2%) et la chimie (+11,4%) se classent dans la moyenne.

Quant au secteur pharmaceutique, la principale industrie exportatrice du pays, il enregistre une croissance à deux chiffres à 4 milliards de francs. Les produits agrochimiques connaissent un boom des ventes à l'étranger (+27,8%). En revanche, l'industrie des télécommunications subit un lourd revers (-28,4%).

L'industrie exportatrice «brille» dans toutes les régions de livraison, avec une progression à deux chiffres dans les pays en transition (+23,4%). La croissance est dynamique vers l'Union européenne (+13,1%) et plus timide vers les pays industriels comme les Etats-Unis, le Canada ou le Japon (+4,2%).

Montres de luxe

Le secteur horloger surfe également sur la vague du succès. Le mois de septembre boucle sur un excellent résultat, améliorant encore la situation des horlogers suisses en 2007. La valeur des exportations horlogères s'éleve à 1,327 milliard de francs, dépassant de 16,3% le niveau affiché une année auparavant.

Les montres de luxe sont particulièrement demandées. Au cours des neuf premiers mois de l'année, les exportations horlogères se sont établies à plus de 11 milliards de francs. La variation sur 12 mois s'est une nouvelle fois améliorée (+15,2%), indique la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH).

Au-dessus de 3000 francs, les ventes de montres-bracelets enregistrent une croissance vigoureuse en septembre, aussi bien en valeur (+35,5%) qu'en volume (+32,6%). Les montres-bracelets moins chères voient leur valeur pratiquement stagner (+1,7%) et leur nombre de pièces nettement fléchir (-9,2%).

Le mois passé, Hong Kong a été le principal client de l'horlogerie helvétique avec des exportations de 216 millions de francs, en hausse de 28,7%. Les Etats-Unis ont égalé leur niveau de 2006 (192,3 millions) tandis que le Japon a poursuivi son ralentissement, soit de 3,5% à 104,5 millions. Les principaux marchés européens se sont tous montrés «très satisfaisants», souligne la Fédération horlogère.

Exception de l'énergie

A l'importation, les prix des produits énergétiques baissent pour la première fois depuis les neuf premiers mois de 2002. En valeur nominale, les importations de ce secteur reculent de 13,3%.

Hors énergie, tous les autres produits affichent une hausse à deux chiffres. Les demi-produits chimiques et en métal se renforcent nettement. Les entrées de fournitures pour l'industrie horlogère progressent d'un quart. Les biens d'équipement enregistrent une performance soutenue.

Les importations avec les pays en transition sont les plus dynamiques (+22,5%), mais moins marquées avec l'UE (+11,9%). Les entrées provenant de pays énergétiques sont en forte progression. Elles ont doublé avec le Kazakhstan et augmenté de moitié avec la Russie.

swissinfo et les agences

Risque d'inflation?

La bonne tenue du commerce extérieur de la Suisse est en partie due à la faiblesse du franc, qui rend les exportations moins chères pour les clients de l'économie suisse. L'euro a atteint ces derniers jours une valeur historique de plus de 1,68 franc. Mais cette faiblesse de la monnaie fait planer un risque d'inflation importée.

Mercredi à Berne, le patron de la Banque nationale suisse (BNS) a donc assuré qu'il n'hésitera pas à procéder à une nouvelle hausse du taux directeur si la faiblesse du franc devait entraîner une détérioration des perspectives d'inflation.

Après avoir relevé son taux directeur en septembre, la BNS n'a pas donné d'indication sur l'évolution probable des taux dans les prochains mois. Les marchés ont anticipé que plus aucune hausse n'interviendrait, ce qui est faux, selon Jean-Pierre Roth.

Fin de l'infobox

Créations et faillites

Jamais autant de nouvelles entreprises n'ont été fondées en Suisse après neuf mois. Pas moins de 2648 sociétés ont été inscrites au Registre du commerce à fin septembre, soit 2,8% de plus qu'un an auparavant.

Si les faillites de sociétés sont en régression (-4,3%), celles des privés ont augmenté de 6,5% pour atteindre un record (à 4640). Une tendance de fond, selon les observateurs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.