Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'industrie suisse tourne à plein régime

Dans l'industrie, quatre entreprises sur dix ont accru leurs effectifs durant l'été.

(Keystone)

Selon une étude de la banque UBS, le volume de travail de l'industrie helvétique a atteint un record. De nombreuses entreprises fonctionnent à la limite de leurs capacités.

Presque deux tiers des sociétés sondées font état d'une amélioration de leurs affaires. La moitié d'entre elles exportent davantage et 40% recrutent du personnel supplémentaire.

L'industrie suisse profite à plein de la vigueur conjoncturelle du moment. Avec 91,4%, le taux d'utilisation des capacités de production a atteint un nouveau record en septembre, selon la grande banque UBS. Et le dernier trimestre s'annonce à peine moins soutenu.

Quelque 61% des 340 entreprises interrogées font ainsi état d'une amélioration de leurs affaires au cours du troisième trimestre 2007, note l'UBS dans un sondage publié mardi. Le constat vaut aussi bien pour les entrées de commandes que pour les ventes et la production.

Les exportations en verve

Fer de lance de l'économie suisse depuis de nombreux mois, les exportations ont augmenté pour 52% des entreprises helvétiques. Le marché indigène n'est pas en reste, bien que moins vif, dans la mesure où 41% des sociétés ont relevé une croissance de la demande.

Le phénomène rejaillit sur l'emploi. Ainsi, quatre entreprises sur dix ont accru leurs effectifs durant les mois d'été, seules 12% les ont réduits.

Une tendance confirmée par les derniers chiffres du chômage diffusés la veille par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Avec 2,5%, le taux de chômage est actuellement à son plus bas niveau depuis cinq ans.

L'horlogerie toujours

Pour le quatrième trimestre, les experts de l'UBS maintiennent leur jugement optimiste à la lumière des réponses de leurs interlocuteurs. Au pire, les attentes sont, selon eux, à peine plus modérées. Le contexte apparaît également favorable à un relèvement des prix.

Le sondage de l'UBS signale par ailleurs un renchérissement des prestations intermédiaires et une augmentation des charges de personnel. Deux facteurs qui pèseront sur de bénéfices qui ont «considérablement» progressé ces derniers mois. Ceci même si 38% des entreprises annoncent encore une attente en hausse de ce côté-là, alors que 18% pronostiquent une baisse.

Au baromètre des secteurs, les acteurs les plus optimistes se trouvent dans l'horlogerie, dans la chimie/pharmacie, le textile, le bois, le meuble et le papier. En revanche, les secteurs touchant à l'alimentation et aux matières synthétiques font part d'attentes empreintes de davantage de retenue.

swissinfo et les agences

En bref

La croissance de l'économie suisse a été plus vigoureuse que prévu en 2007.

Selon les prévisions les plus récentes, elle devrait dépasser les 2,5% sur l'ensemble de l'année. Les différents organismes de prévision tablent en effet sur des chiffres oscillant entre 2,5% (Credit Suisse, Banque nationale) et 2,8% (Centre de recherches conjoncturelles de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich, KOF).

Pour l'année prochaine, ils prévoient une croissance moins élevée, tournant autour des 2%.

Parallèlement à cela, la Suisse enregistre un taux de chômage en baisse (2,5%). En septembre, le nombre de chômeurs est tombé sous la barre des 100'000. En une année, ce nombre s'est réduit de quasiment un cinquième.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.