Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La guerre des prix fait rage dans le mobile

Les prix du mobile en Suisse restent malgré tout parmi les plus chers au monde.

(Keystone)

Sunrise, le deuxième opérateur de téléphonie mobile de Suisse, lance à son tour une offre à prix cassés.

L’annonce tombe quelques jours après celle de ses deux principaux concurrents, chacun essayant d’augmenter ses parts de marché.

Baptisé Yallo, ce nouveau forfait prépayé permet d'appeler tous les réseaux mobiles ou fixes pour 49 centimes la minute. Les SMS (textos) coûtent 20 centimes et il n’y a pas de possibilité d’envoyer des MMS (messages multimédia) ni de se connecter à la toile via le wap..

Chacun peut s’inscrire directement sur Internet, sans taxe d'abonnement, ni facture. Il faut toutefois disposer d’une carte de crédit ou d’un compte chez Postfinance, qui sera débité directement via Internet.

«Cette offre de prepaid est la meilleur marché de Suisse, affirme le directeur du secteur de la téléphonie mobile de Sunrise, Kurt Lüscher. La marque Yallo est à la téléphonie mobile ce que le low-cost est à l'aviation.»

Réponse à Swisscom

Sunrise, qui est la filiale helvétique du danois TDC, élabore cette stratégie depuis plusieurs mois.

Kurt Lüscher admet toutefois que l'offre lancée par Swisscom mardi dernier a poussé Sunrise à réajuster ses prix.

Dès le 1er juin en effet, l’opérateur historique proposera un nouvel abonnement. Pour une taxe mensuelle de 25 francs, l'abonné pourra appeler le réseau fixe et mobile de Swisscom à un tarif unique de 50 centimes par heure.

En réaction, Orange, le troisième opérateur de mobile en Suisse (propriété de France Télécom) proposera à la même date un forfait de 99 francs permettant de téléphoner sans limite sur son réseau mobile et sur les réseaux fixes. Il a aussi baissé les taxes d'abonnements de son tarif Optima.

Comparaisons impossibles


Comme l’explique Kurt Lüscher, alors que Swisscom veut pousser ses abonnés à téléphoner plus longtemps depuis leurs portables, Sunrise part d'un autre constat. Les statistiques de l’opérateur montrent en effet que les consommateurs utilisent le plus souvent leur téléphone mobile pour de courtes conversations et pour envoyer des SMS.

«L'offre de Yallo est favorable aux personnes qui téléphonent de manière occasionnelle durant moins de 80 minutes par mois, confirme à swissinfo Ralf Beyeler, spécialistes des télécoms du site comparis.ch. Mais Swisscom est très attractif pour les gens qui font de longs appels.»

«Il reste toutefois très difficile de faire des comparaisons, car les trois opérateurs ont des systèmes de facturation différents, ajoute Ralf Beyeler. Si vous voulez vraiment savoir quel abonnement est le plus avantageux pour vous, il faut d’abord analyser vos habitudes téléphoniques.»

La Suisse reste chère


Tout en lançant cette guerre des prix, Swisscom a annoncé la semaine passée qu'il réduisait de 40% les frais de terminaisons, à savoir ceux qu'il facture aux autres opérateurs pour l'acheminement d'un appel sur son réseau.

Sunrise répercutera cette baisse sur ses tarifs, promet Kurt Lüscher, sans toutefois préciser de combien l’opérateur baisserait ses prix.

Quoi qu’il en soit, les prix de la téléphonie mobile restent élevés en Suisse. «Les tarifs n’ont pratiquement pas changé depuis 2001, rappelle Ralf Beyeler. Il y a de nouvelles offres mais, au fond, les prix restent les mêmes. C’est juste l’emballage qui change.»

swissinfo et les agences

Faits

Il y a trois opérateurs de téléphonie mobile en Suisse: Swisscom, Sunrise et Orange.
Tele2 a annoncé son intention de lancer un service mobile, mais celui-ci devrait au départ se limiter à la région de Zurich.
A fin 2003, la pénétration du téléphone mobile sur le marché suisse était de 84%.
Sur un marché aussi proche de la saturation, la guerre que se livrent les opérateurs vise avant tout à augmenter leurs parts au détriment de leurs concurrents.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.