Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Presse japonaise «Un sommet Etats-Unis – Corée du Nord en Suisse?»

Schweizer Bundespräsident Alain Berset mit Japanischem Primeminister

Le président suisse Alain Berset en réunion avec le Permier ministre japonais Shinzō Abe.

(© KEYSTONE / PETER KLAUNZER)

Lors de la rencontre de la semaine dernière entre le Premier ministre japonais Shinzō Abe et le président de la Confédération Alain Berset, les médias japonais se sont concentrés sur la crise nord-coréenne. La Suisse a proposé de manière proactive ses services de médiatrice. Revue de presse japonaise.  

«L'ordre international est confronté à des défis majeurs. C'est pourquoi il est d'autant plus important pour nous de travailler en étroite collaboration avec un pays comme la Suisse, avec lequel nous partageons des valeurs fondamentales.» Ce sont les propos tenus par le Premier ministre japonais Shinzō Abe et rapportés par NHK Online. A l’issue de la rencontre, le président Alain Berset a lui déclaré: «Pour créer la sécurité, tous les pays impliqués dans le conflit doivent se parler. Nous réfléchissons à la manière dont nous pouvons soutenir les pourparlers d'une manière significative.» 

«Un Sommet Etats-Unis – Corée du Nord en Suisse ?», titre NHK après une seconde conférence de presse tenue à Tokyo par Alain Berset. «Nous sommes déjà prêts à accueillir une éventuelle rencontre entre la Corée du Nord et les Etats-Unis en Suisse, et nous suivons de près l'évolution du dossier», a commenté le président suisse. 

Le journal Asahi a souligné que la Suisse entretient des relations diplomatiques avec la Corée du Nord. Il relève qu'Alain Berset a estimé qu’une discussion «ne pourrait réussir que si toutes les parties trouvent un consensus et jouent cartes sur table». 

Coup de projecteur sur l'évasion fiscale 

Le plus grand journal d'affaires du Japon, Nihon Keizai Shinbun, a choisi d'aborder le sujet de l'évasion fiscale, relevant que Shinzō Abe a assuré son soutien actif à Alain Berset «dans sa lutte contre le mal». 

La proposition de la Suisse d'actualiser l'accord bilatéral de libre-échange, entré en vigueur en 2009, n'a guère intéressé les médias japonais. Le fait que la Suisse a offert de participer au sommet des Etats du G-20 en 2019 au Japon, en tant que non-membre, n'a pas été mentionné non plus. Les médias suisses, en revanche, en ont beaucoup parlé. 

Inversement, au Japon, le consensus des deux pays autour de l'enlèvement de Japonais par la Corée du Nord a suscité beaucoup d'attention. L'agence de presse Jiji et le journal Sankei, par exemple, ont cité Alain Berset, qui a exprimé l'espoir qu'une solution serait bientôt trouvée et que la tragédie entourant les victimes prendrait fin. «Pendant que la communauté internationale essaie de dénucléariser la Corée du Nord, nous ne devons pas oublier le problème des enlèvements au JaponLien externe.» Entre 1977 à 1983, des agents nord-coréens ont enlevé au moins 13 Japonais pour enseigner leur langue et leur culture.

(SRF-SWI)



swissinfo.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.