Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Swiss s'offre de nouveaux avions pour voler plus haut

La compagnie basée en Suisse continue à parier sur l'Européen Airbus.

(Keystone)

La compagnie aérienne modernise et élargit sa flotte pour un montant dépassant le milliard de francs. La filiale de l'Allemande Lufthansa créera de ce fait plus d'emplois que prévu.

L'acquisition, notamment, de neuf gros Airbus A330-300 pour sa flotte intercontinentale permettra à Swiss d'accroitre ses capacités.

Swiss va – selon ses termes - investir «nettement plus» d'un milliard de francs pour renouveler sa flotte intercontinentale. Elle va remplacer neuf de ses onze Airbus A330-200 par des appareils de plus grosse capacité et de technologie plus récente, les A330-300.

La compagnie aérienne prendra également livraison dans les années à venir de quatre Airbus A320 supplémentaires pour son réseau européen, indique jeudi la filiale de Lufthansa. Deux d'entre eux seront livrés au début 2008 déjà et les deux autres en 2011 et 2012.

L'ensemble de l'accroissement des capacités de Swiss permettra la création de 165 emplois au sein du personnel navigant, à raison de 65 sur les long-courriers et de 100 sur le réseau européen, précise Jean-Claude Donzel, porte-parole de la compagnie.

A l'Aéroport international de Genève, les nouveaux avions dont se dote le transporteur pour son réseau européen lui permettront d'opérer dès le 16 décembre une liaison hebdomadaire sur Manchester. Cette destination, qui s'arrêtera à la fin de l'hiver, répond à la forte demande des Britanniques pour les sports de neige.

Dès l'horaire d'été 2008, Swiss proposera en outre trois vols par semaine de Cointrin vers Bucarest. A Zurich-Kloten, la compagnie va augmenter dès le 28 octobre sa desserte de Berlin (quatre allers-retours au lieu de trois) et volera quotidiennement sur Saint-Petersbourg dès mars prochain ainsi que trois fois par jour sur Florence.

Ecologie et haut de gamme

Avec le renouvellement de sa flotte, Swiss fait d'une pierre deux coups. Elle se dote d'appareils plus économes en kérosène, et donc moins polluants - le transporteur estime à 13% la diminution des émissions de CO2 résultant de son changement d'avions-, tout en se positionnant encore plus dans le haut de gamme.

Une fois l'ensemble des A330-300 en sa possession, Swiss pourra en effet proposer des sièges en première classe sur l'intégralité de ses vols intercontinentaux. Elle sera ainsi, affirme-t-elle, la seule compagnie au monde à offrir ces services pour toutes les destinations.

Zurich conforté comme «hub»

La transition se fera en plusieurs étapes. Les quatre premiers avions seront opérationnels en 2009, et les cinq suivant le seront de manière étalée au cours des deux années suivantes. La société rappelle en outre que deux de ses actuels A330-200 seront remplacés par des A340 dès 2008.

«Swiss croît progressivement et durablement», commente le patron de la compagnie Christoph Franz. Lufthansa, sa propriétaire, encourage la compagnie dans sa stratégie de développement et renforce l'aéroport de Zurich-Kloten dans son rôle de «hub», précise Swiss.

Reste un problème. Les transporteurs aériens suisses, et Swiss en particulier, sont actuellement confrontés à un cruel manque de pilotes et de personnel qualifié. C'est le constat de Paul Kurrus, vice-directeur de Swiss et président d'Aerosuisse.

Cette situation risque d'empêcher la branche de répondre de manière satisfaisante aux besoins de l'économie. Selon le syndicat de pilotes maison Aeropers, Swiss doit trouver quelque 100 nouveaux pilotes d'ici l'été 2008.

swissinfo et les agences

En bref

L'ancienne compagnie nationale Swissair s'est écroulée en 2001 sous la montagne de dettes qui a fait suite à une désastreuse stratégie d'expansion.

Grâce à l'appui du gouvernement, la compagnie Swiss International Airlines a été lancée le 31 mars 2002, issue d'une fusion entre Crossair et les restes de Swissair.

En mars 2005, la compagnie a annoncé sa reprise par l'allemand Lufthansa pour un montant de 430 millions de francs suisses.

Swiss a éliminé 856 emplois (temps plein) l'an dernier. Elle employait à fin décembre 6441 collaborateurs se partageant 5334 emplois.

Pour l'horaire d'été 2007, la flotte Swiss compte 72 avions desservant 70 destinations.

Swiss a affiché l'an dernier les premiers chiffres noirs de son histoire. Le bénéfice 2006 s'est élevé à 263 millions de francs.

Après six mois cette année, la compagnie affiche par ailleurs un profit net de 295 millions, quadruplé en l'espace d'un an.

Fin de l'infobox


Liens

×