Hans Küng, un théologien pour la paix

Hans Küng a toujours cherché à mettre en évidence les points communs entre les religions Keystone

Son combat en faveur d'une meilleure compréhension entre les religions vaut au théologien suisse controversé le prix Lev Kopelev pour la paix et les droits humains.

Ce contenu a été publié le 03 décembre 2006 - 17:44

La ministre suisse Micheline Calmy-Rey a rendu hommage à un «intellectuel engagé», qui à cette occasion s'est montré critique à l'égard de la politique américaine.

Hans Küng, âgé de 78 ans, a été primé pour son «engagement infatigable en faveur d'une meilleure compréhension entre les grandes religions mondiales». Le prix Lev Kopelev, remis dimanche à Cologne, n'est pas doté financièrement.

Le théologien catholique se voit ainsi récompensé, notamment pour son projet 'Fondation éthique planétaire' qui repose sur l'idée qu'une paix entre les nations n'est pas possible sans paix entre les religions.

Perte de crédibilité sans précédent

Lors de la cérémonie, Hans Küng, qui vit à Cologne, s'est livré à un sévère réquisitoire à l'encontre du président George W. Bush. Il a notamment reproché au président américain sa «politique néo-impériale et irrespectueuse fondée sur les intérêts, la puissance et le prestige».

Bush va jusqu'à se présenter comme le Christ, mais en réalité, il mène une politique dominatrice qui méprise les droits humains, a affirmé le théologien

Et Hans Küng de citer «une attitude militaire agressive, le traitement inhumain des prisonniers de guerre et des civils, les atteintes massives au droit de l'homme». Tout cela menant une perte de crédibilité morale sans précédent pour les Etats-Unis, y compris auprès des pays alliés et amis.

Pour la tolérance

Dans son discours de félicitations, la ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey a décrit son compatriote comme «l'incarnation de l'intellectuel qui s'engage dans la vie publique et les débats de société».

Hans Küng en effet s'est appliqué à souligner les traits communs entre les différentes religions et à faire progresser la connaissance à leur propos. Pour lui, rien ne compte autant que le respect mutuel en matière religieuse.

«S'il est question par exemple du voile porté par une caissière, nous ne devrions pas interpréter trop étroitement les signes. Je me souvient encore très précisément du temps où il était tout à fait naturel pour ma grand-mère catholique de porter un foulard sur les cheveux», a déclaré Hans Küng.

Un prix pour les dissidents

Depuis 2001, le prix Lev Kopelev récompense chaque année des personnalités engagées ou des organisations et des projets dans le domaine des droits de l'homme.

Le prix a été décerné par Fritz Pleitgen, premier président du Forum Lev Kopelev, qui est aussi directeur général de WDR, le plus grand radiodiffuseur régional allemand.

Le journaliste israélien Uri Avnery, le politologue palestinien Sari Nusseibeh ou encore la juriste tchétchène Sainap Gaschajewa font partie des personnalités récompensées jusqu'ici.

swissinfo et les agences

Faits

Hans Küng est né en 1928 à Sursee dans le canton de Lucerne.
Il étudie la philosophie et la théologie à Rome et est ordonné prêtre en 1955.
En 1960, il devient professeur ordinaire à l'Université de Tübingen.
1962/65: Hans Küng participe au Concile Vatican II comme théologien expert, en compagnie notamment de Joseph Ratzinger, futur pape Benoît XVI.
1979: Parce qu'il remet en cause le dogme de l'infaillibilité du pape pour les questions théologiques, Hans Küng se voit retirer l'autorisation d'enseigner.
En 1995, Hans Küng devient président de la Fondation Ethique Planétaire.

End of insertion

Prix Lev Kopelev

Le prix Lev Kopelev a été institué en souvenir d'un écrivain et ex-officier de l'Armée rouge qui a été emprisonné dix ans durant dans les camps soviétiques.

Privé de la nationalité russe, Lev Kopelev (1912-1997) s'est installé à Cologne en 1981.Ce 'juif russe' originaire d'Ukraine a toujours été un europhile convaincu.

C'est à Cologne qu'a été fondé le Forum Lev Kopelev, qui depuis 2001 récompense chaque année des personnalités ou des projets et des organisations dont l'action va dans le sens de celle de Lev Kopelev.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article