Kloten et Zurich égalisent

O'Sullivan (à g.) et Kloten s'accrochent aux Davosiens. Keystone

Les séries des demi-finales de LNA restent indécises. Victorieux jeudi soir, les deux clubs zurichois reviennent en effet à la hauteur de leurs adversaires.

Ce contenu a été publié le 22 mars 2002 - 00:35

Kloten, vainqueur 6-3 de Davos, et les Lions de Zurich, qui se sont imposés 2-1 après prolongation contre Lugano, n'ont pas tremblé. Menés dans leurs séries respectives, les deux clubs zurichois ont parfaitement su gérer la pression et remporter des rencontres très importantes.

Du côté de Kloten, il faudra sans doute s'habituer au nom de Romano Lemm. Pur produit du club zurichois, ce junior de 17 ans symbolise à lui seul tout le culot des joueurs de l'entraîneur Yurzinov.

Titulaire depuis le début des play-off, Romano Lemm a profité de la mauvaise prestation du gardien davosien Lars Weibel pour marquer à deux reprises.

Reto Stirnimann, le sauveur

Reto Stirnimann est l'homme providentiel pour les Lions de Zurich. Déjà auteur du but décisif en prolongation lors du sixième match des quarts de finale contre Ambri-Piotta, il a réédité le même exploit, jeudi, contre Lugano.

A la 19e minute du temps supplémentaire, le Grison a ainsi transpercé Ronnie Rüeger -l'excellent gardien de Lugano- d'un tir puissant à la ligne bleue.

Cette réussite tardive est tombée comme un couperet pour Lugano. Les Tessinois avaient en effet bénéficié de plusieurs possibilités de faire la différence lors des deux derniers tiers de la rencontre.

Coire revient

Dans le barrage contre la relégation, Langnau a manqué sa première occasion d'assurer sa place en LNA en perdant (4-2) contre Coire. Combatifs, les joueurs grisons ont marqué leur premier point dans la série et sont désormais menés 3 à 1.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article