Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'acte VII entre Alinghi et Team New Zealand renvoyé à mardi

Pas de course et donc aucune raison de se réjouir pour les supporters d'Alinghi à Valence.

(Keystone)

Le Comité de Course a décidé, faute de vent, de reporter à mardi la septième manche de la Coupe de l'America qui peut déjà se révéler décisive.

Après sa victoire de samedi, le défi suisse d'Alinghi mène en effet 4 à 2 contre son adversaire néo-zélandais et ne se trouve qu'à un seul succès d'un doublé historique.

Mené 2 à 1 après les trois premières régates, le défi suisse a totalement renversé la vapeur en s'imposant trois fois de suite, dont la dernière fois samedi, pour mener 4 à 2 dans la série au meilleur des neuf manches. Les marins d'Alinghi possèdent donc désormais trois 'balles de match'.

Les spectateurs s'étaient donc agglutinés en masse dimanche sur le bord de mer de Valence pour assister au septième affrontement entre les deux équipes. Une course qui aurait très bien pu être la dernière régate de cette 32ème édition de la Coupe de l'America.

Mais si les marins étaient prêts à en découdre, c'est finalement Eole - plutôt absent - qui a mis tout le monde d'accord en obligeant le Comité de Course à décider le report de cette septième régate.

La brise thermique mal établie en raison de la couverture nuageuse n'a en effet pas permis de lancer la course. Il s'agit de la première régate annulée depuis le début de la 32e édition de la Coupe de l'America le 23 juin dernier.

La septième manche est désormais prévue pour mardi (lundi est un jour de repos). En très bonne position après sa victoire de samedi, Alinghi peut attendre cette nouvelle échéance en toute sérénité.

Une victoire importante samedi

Lors de la 6ème et dernière régate disputée jusqu'ici, le bateau suisse a pris les devants à la suite d'une bataille de virements de bords.

Car après un départ à l'avantage du tenant du titre, Emirates Team New Zealand a bénéficié d'un vent favorable à gauche pour sortir vainqueur du premier bord de près avec 14 secondes d'avance à la première bouée.

Au portant, les deux bateaux ont fait jeu égal et les Kiwis comptaient encore 11 secondes d'avance à la marque sous le vent.

C'est au milieu du second bord de près qu'Alinghi a repris les devants grâce à une bascule à droite. Le defender a très bien négocié les virements de bord et a passé la dernière marque avec 16 secondes d'avance avant de contrôler la fin de course de main de maître. La régate de ce dimanche pourrait donc déjà se révéler décisive.

«Nous devons encore en gagner une et elle sera aussi difficile à gagner que les précédentes. Je ne veux rien prendre pour acquis mais je préfère être dans notre position que dans celle de nos adversaires», s'est exclamé Ernesto Bertarelli juste après la course.

Jeu égal des bateaux

Une nouvelle fois, et comme depuis le début de cette finale, le bateau d'Alinghi et celui de Team New Zealand ont fait jeu égal samedi sur le plan d'eau de Valence.

SUI 100 et NZL 92 sont vraiment les meilleurs de la flotte, ceux qui approchent le plus de la perfection.

Même si le skipper et tacticien d'Alinghi Brad Butterworth estime que le vainqueur sera l'équipe qui possède le bateau le plus rapide et que la lutte est avant tout technologique, les victoires et les défaites se jouent sur d'autres paramètres.

Ce samedi comme lors des cinq premières régates, d'autres critères ont été décisifs. Petit rappel: la 1re course est marquée par la mauvaise lecture du plan d'eau des Néo-Zélandais (1-0 Alinghi), la 2e par la mauvaise tactique adoptée par les Genevois (1-1), la 3e par des conditions météo compliquées (2-1 New Zealand) et les 4e et 5e par les problèmes de spinnaker des Kiwis (3-2 Alinghi).

swissinfo et les agences

Faits

La 32e Coupe de l'America se dispute depuis le 23 juin.
Neuf régates sont prévues entre les équipes suisse et néo-zélandaise.
La première équipe qui remportera cinq régates aura gagné la coupe.

Fin de l'infobox

Coupe de l'Amérique

La Coupe de l'America est le plus ancien trophée sportif du monde depuis 1851.

En 2003, Alinghi a remporté la Coupe à sa première participation, ramenant l'Aiguière d'argent en Europe pour la 1re fois depuis plus de 150 ans.

Pour cette Coupe de l'America 2007, le budget d'Alinghi est estimé à 160 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

×