Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La FIFA à Zurich: une vraie histoire d'amour

Le nouveau tram aux couleurs de la FIFA a été inauguré mardi à Zurich.

(Keystone)

La Fédération internationale de football fête son centenaire. A Zurich, où elle a son siège, elle entretient d’excellentes relations avec les autorités mais reste méconnue.

Zurich veut désormais montrer qu’elle est aussi une «ville de football».

Le centenaire de la FIFA (Fédération internationale de Football Association) tombe bien pour les autorités zurichoises et surtout pour son maire Elmar Ledergerber.

Ce dernier regrette les retards imposés à la construction du futur stade du Hardturm qui doit accueillir des matches des prochains championnats d’Europe de 2008. L’occasion de montrer enfin que le ballon rond a droit de cité aux bords de la Limmat.

Le Vatican du football international

«Nous sommes le Vatican du football international», s’est enflammé le socialiste mardi en accueillant le président Sepp Blatter, l’ancien président brésilien João Havelange (88 ans) et et une délégation de la fédération à l’Hôtel de ville.

La célébration avait pour motif l’inauguration d’un tram décoré aux couleurs du football. «Même l’ONU ne compte pas autant d’Etats membres que la FIFA, qui regroupe 204 fédérations nationales», s’est encore félicité le maire.

Durant toute la cérémonie, les deux présidents – Blatter et Ledergerber – ont échangé moult déclarations d’amour et de fierté réciproque.

Les «nous sommes fiers d’héberger la FIFA» et «nous sommes fiers que Zurich nous héberge» ont été ponctués de professions de foi dans la force éducative, intégrative et formatrice du football, le tout conclu en apothéose par un «nous sommes faits l’un pour l’autre» dans la bouche du maire zurichois.

Un enthousiasme qui tranche avec la relative ignorance de la population quant à la présence (depuis 1932) de la FIFA sur les bords de la Limmat.

Contrairement au CIO à Lausanne, la fédération de football passe ici inaperçue. Il est vrai que, depuis 1977, elle a quitté la Bahnhofstrasse pour les riches hauteurs boisées à l’est de la ville, où elle a pu s’épanouir en toute tranquillité.

Un manque d’intérêt de la population

«Il y une ignorance et un manque d’intérêt au sein de la population parce que nous ne sommes pas assez présents en ville, explique Sepp Blatter. Notre travail est orienté sur l’international, pas sur Zurich.»

La FIFA et la ville veulent aujourd’hui en finir avec cette discrétion. Pour cela, rien de tel qu’un centenaire (même s’il coûte quelque 10 millions de dollars, selon le budget global comprenant les festivités dans tous les pays concernés).

A Zurich, outre le tram spécial, les couleurs de la fédération s’afficheront sur des drapeaux et sur des panneaux routiers.

Au programme figurent encore un tournoi pour les enfants, l’inauguration d’une sculpture, un gala à l’opéra et la réception officielle par la ville, qui suivra de près la réception officielle par le gouvernement (Conseil fédéral) le 7 août.

Un nouveau centre

Mais ce qui «cimentera» - selon Elmar Ledergerber - vraiment les relations entre ville et fédération n’a pas encore vu le jour: la FIFA s’offre en effet un nouveau siège sur un nouveau terrain, tout près du Zoo.

Aujourd’hui, la fédération est dispersée dans sept bâtiments (y-compris le dépôt Dübendorf et la société de marketing de la FIFA à Zoug). Une des maisons zurichoises avait été rachetée en 1998 à la société de Hans W. Kopp, mari d’Elisabeth, déjà en difficultés financières.

La FIFA compte quelque 200 employés à Zurich. «La dispersion des centres complique énormément le travail», explique Jérôme Champagne, secrétaire général adjoint.

De la terre de tous les pays

Sur 44’000 mètres carrés, achetés l’an dernier au Crédit Suisse qui exploitait là un centre sportif, la fédération construit un bâtiment conçu par l’architecte Tilla Theus.

Aucun recours n’a été déposé. «Nous avons pris les devants et mené les discussions nécessaires avant», explique Sepp Blatter.

Le premier coup de pioche sera donné ce vendredi lors d’une cérémonie officielle. Symboliquement, les fondations contiendront un kilo de terre envoyé par (presque tous) les pays membres.

«The Home of the FIFA», selon son nom officiel, devrait être terminée en 2006.

swissinfo, Ariane Gigon Bormann, Zurich

En bref

- La FIFA (Fédération internationale de Football Association) a été fondée en 1904 à Paris.

- Durant la première guerre mondiale, le secrétaire général de l’époque transfère le siège à Rotterdam, pays neutre.

- En 1932, le secrétaire général est un Alsacien. Il décide de s’établir en Suisse, qui accueille déjà de nombreuses fédérations internationales.

- Le siège de la FIFA aura une adresse à la Bahnhofstrasse jusqu’en 1977, date à laquelle la fédération déménage sur les hauts de la ville, dans le quartier du Sonnenberg.

- Actuellement, les quelque 200 employés sont dispersés dans sept bâtiments.

- La FIFA construit un nouveau bâtiment qui réunira tout le monde dès 2006. Le premier coup de pioche sera donné vendredi.

- Les festivités du centenaire seront denses à Zurich, qui a inauguré un tram spécial. Le programme comprend aussi un tournoi junior, une réception officielle, l’inauguration d’une sculpture et un gala, entre autres.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.