Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le voyage d'affaires de Pascal Couchepin en Chine

Le florissant marché chinois fait rêver les entrepreneurs suisses.

(Keystone)

Le président de la Confédération Pascal Couchepin entame une visite officielle de cinq jours en Chine.

Il est accompagné d’une forte délégation économique. Un signe de l'intérêt que les entrepreneurs suisses portent à l'Empire du Milieu.

Il s'agit de la troisième visite d'un ministre suisse cette année en Chine, après Samuel Schmid et Micheline Calmy-Rey.

Ce dernier grand voyage de Pascal Couchepin en tant que président de la Confédération doit permettre aux autorités suisses «d'établir des contacts» avec la nouvelle équipe au pouvoir en Chine, selon Dominique Dreyer, représentant diplomatique de Berne à Pékin.

Jeudi, Pascal Couchepin doit notamment rencontrer le président chinois Hu Jintao, élu en mars. Au menu des discussions: les relations bilatérales, la situation en Chine et la crise du nucléaire nord-coréen

Les droits de l'homme seront également évoqués, assure Nicolas Bideau, conseiller diplomatique du président de la Confédération.

Un marché florissant

Une forte délégation économique accompagne Pascal Couchepin. Et ce n’est pas un hasard: le taux de croissance de l’économie chinoise – +7,5% en 2003 – attire de nombreux entrepreneurs suisses, lassés par la stagnation du marché helvétique.

Actuellement, 250 sociétés suisses sont déjà présentes dans le pays, avec 600 représentations locales, selon les chiffres du secrétariat d'Etat à l'économie (seco).

Après le Japon, la Chine est le plus important partenaire commercial de la Confédération en Asie. L’année dernière, les exportations helvétiques vers l’Empire du Milieu ont dépassé deux milliards de francs suisses et les importations 2,2 milliards.

En vingt ans, les entreprises suisses ont investi près de quatre milliards de francs en Chine. Il y a dix ans, elles occupaient 4000 personnes. Aujourd’hui, elles en emploient 40'000.

Nestlé en tête

Le géant de l'alimentaire Nestlé figure en tête, avec une vingtaine d'usines, 10’000 employés et un chiffre d’affaires annuel d’un milliard de francs.

Quant à ABB China, présent depuis 1992, il compte 17 usines qui emploient plus de 6500 personnes. Parmi les pionniers helvétiques figure Schindler. Le fabricant d’ascenseurs a ouvert deux filiales en 1980 déjà. Aujourd’hui, il en a cinq et occupe 2000 personnes.

Pour aider d’autres sociétés, Pascal Couchepin inaugurera le Swiss Center de Shanghai. Cette plate-forme, mise en place par la Chambre de commerce de Fribourg, vise à soutenir les PME suisses qui choisissent de s'implanter en Chine.

Améliorer le commerce extérieur

Les perspectives de croissance du marché intérieur semblent donc sans limite. En revanche, la situation du commerce international pourrait être améliorée.

La Chine peut contenir 230 fois la Suisse, mais le chiffre d’affaires des échanges commerciaux avec l’étranger (620 milliards de dollars en 2002) est seulement trois fois supérieur à celui de la Suisse (190 milliards de dollars).

Le représentant de Pékin à Berne, Wu Chuanfu, en est conscient. A la veille de la visite de Pascal Couchepin, il a déclaré qu’il souhaitait un renforcement des relations entre les deux pays.

«Le commerce sino-suisse n'occupe que 1,6% du volume total du commerce extérieur de la Suisse, constate Wu Chuanfu. Il y a encore un grand potentiel à exploiter».

swissinfo

Faits

600 entreprises suisses présentes en Chine
40'000 employés
Exportations suisses vers la Chine: 2 milliards de francs
Importations: 2,2 milliards de francs

Fin de l'infobox

En bref

- Jeudi, Pascal Couchepin doit rencontrer le président chinois Hu Jintao, élu en mars. Au menu des discussions: les relations bilatérales, la situation en Chine et la crise du nucléaire nord-coréen. Les droits de l'homme devraient aussi être évoqués.

- Vendredi, le président de la Confédération s'entretiendra avec le Premier ministre chinois, Wen Jiabao. Il sera question, entre autres, des divergences qui persistent sur le Sommet de l'information, prévu en décembre à Genève.

- Dans le domaine de la science et de la recherche, Pascal Couchepin signera une Déclaration d'intention qui doit fixer les modalités de coopération entre la Suisse et la Chine, notamment en matière de médecine et de biologie.

- Le ministre suisse profitera également de sa visite en Chine pour inaugurer le Swiss Center de Shanghai. Cette plate-forme vise à soutenir les PME helvétiques qui choisissent de s'implanter en Chine.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.