Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les agences de voyage résistent à la concurrence d'internet

Les destinations lointaines ont la cote auprès des voyageurs suisses.

(Keystone)

Malgré le fait que de plus en plus de Suisses réservent directement leurs vacances par Internet, les chiffres d'affaires des agences ont progressé de plus de 10% en 2006 à 13 milliards de francs.

Stimulé par la bonne conjoncture, la branche suisse du voyage doit pourtant se concentrer sur le conseil, les circuits touristiques et les offres plus élaborées pour concurrencer internet.

Pour la troisième fois consécutive, la branche affiche des résultats en nette amélioration, révèle l'enquête effectuée par le Credit Suisse et la Fédération des agences de voyage (FSAV).

Une enquête menée chaque année depuis sept ans, qui se base cette année sur les réponses de 326 agences de voyage.

630 milliards de dollars

A l'échelle mondiale, les voyages ont généré 630 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2006, soit une hausse de 8,5% sur un an.

Mais la dynamique conjoncturelle devrait s'affaiblir légèrement en cours d'année, ce qui devrait ralentir la croissance des ventes des agences, a expliqué Walter Kunz, directeur de la FSAV, devant la presse à Zurich.

La hausse des chiffres d'affaires est attendue entre 5 et 10% pour 2007 si la demande ne s'effondre pas à cause de facteurs extérieurs. La branche pourrait en effet pâtir d'une flambée des prix du pétrole, du terrorisme ou des turbulences financières.

Pour l'instant, l'état des réservations à venir est satisfaisant, a noté Walter Kunz. 2007 est la première année depuis 2000 qui n'a pas connu d'événements négatifs.

Croissance en Asie

Les marchés asiatiques présentent actuellement les meilleures perspectives de croissance, selon les agences interrogées dans le cadre de cette enquête. Les marchés européens et américains ne seront toutefois pas en reste.

La Thaïlande, avec les Etats-Unis et la Chine, est l'un des pays qui devrait croître le plus fortement ces douze prochains mois. Les infrastructures détruites lors du tsunami de 2004 ont été remises à neuf et les touristes reviennent en nombre, a expliqué Elke Frost, analyste du Credit Suisse. En Méditerranée, la Grèce, l'Espagne et la Croatie tiennent le haut du pavé.

La concurrence d'Internet s'accentue

Il apparaît par ailleurs que la concurrence des réservations sur Internet s'accentue.

L'année dernière, plus d'un quart des Suisses ont retenu leurs vacances sur la Toile contre 17% en 2005, selon un sondage réalisé par l'assureur Elvia. Les Suisses sont aussi toujours plus nombreux à disposer d'un accès Internet à la maison.

La montée en puissance des réservations en ligne ne signifie toutefois pas que la branche est en perte de vitesse. Car Internet ne touche pas tous les produits touristiques dans la même mesure. Les circuits touristiques, les voyages d'affaires ou les vacances balnéaires restent l'apanage des spécialistes.

La concurrence contraint en particulier les agences à se repositionner en termes de qualité. Elles sont aussi nombreuses à créer leur propre portail de réservation. Deux tiers d'entre elles ont déjà franchi le pas.

swissinfo et les agences

Faits

En Suisse, les agences de voyage ont enregistré une hausse de leurs chiffres d'affaires de 10,8% pour atteindre 13 milliards de francs.

Entre 2000 et 2005, le nombre d'employés de la branche a chuté de 7%.

En 2006, le nombre de personnes employées dans ce secteur atteignait 10'400 (-0,8%).

Fin de l'infobox


Liens

×