Navigation

Le capitalisme des parties prenantes est-il la réponse?

Oliver Classen de l'ONG suisse Public Eye donne son point de vue sur le nouveau Manifeste de Davos, lancé par le Forum économique mondial à l'occasion de son 50e anniversaire. 

Ce contenu a été publié le 17 janvier 2020 - 13:59

Le Manifeste promeut l'idée d'un "stakeholder capitalism" ou capitalisme des parties prenantes (capitalisme qui engage toutes les parties prenantes), pour un capitalisme plus durable.

L’ONG Public Eye a lancé sa plate-forme à Davos moins de deux mois après les manifestations de Seattle en 1999 contre un sommet de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).  

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.